Quelle gauche unir aux municipales?

Au centre, Hidalgo maire PS de Paris et son fidèle lieutenant Brossat (PCF). Le prix du logement y dépasse
les 10 000 € au m² et la mairie ne cesse de vendre le patrimoine au privé. Des unions comme ça, non merci !

La formation des listes pour les élections municipales avance et avec elle, les discussions autour de « l’union de la gauche ». Dans toutes les villes dirigées par le PS et EELV, y compris avec le soutien du PCF, la politique municipale a constitué en privatisations et casse des services publics et des régies, renchérissement du logement et de l’eau, sans parler des transports publics… Revendiquer une alliance avec les majorités sortantes dès le premier tour est une erreur que le PCF s’apprête pourtant à commettre une fois de plus dans de nombreuses villes.

Discours de Macron : langue de bois, mépris et inversion des rôles

ENMnxiPXsAYc0Yd

Image Allan Barte

Le 31 décembre est l’occasion pour les présidents de la République de faire un discours pour la nouvelle année. Celui de 2019 a été gratiné !

Macron a utilisé sa langue de bois habituelle. Il renvoie les gilets jaunes, les grévistes et les manifestants à des gens craintifs qui sont apeurés par n’importe quel changement.

C’est faux ! Ce n’est pas n’importe quel changement mais l’accumulation d’une politique de casse de l’ensemble des acquis sociaux, y compris des services publics que ça soit en campagne ou en ville ! Ce ne sont pas des changements mineurs mais des changements qui détruisent la vie des gens.

Guadeloupe: un stock de chlordécone sous un lycée?

40689835-34466445Une page de plus dans le scandale du chlordécone aux Antilles. Une commission parlementaire a ouvert une enquête préliminaire après le témoignage de Joël Beaugendre, maire de Capesterre- Belle-Eau et ancien député de Guadeloupe, selon lequel un stock de chlordécone serait enfoui près d’un lycée. Alors que plus de 90 % de la population adulte en Guadeloupe et Martinique est contaminée par le chlordécone et que les taux de cancer de la prostate sont les plus élevés du monde, ce n’est qu’une simple enquête qui est ouverte. Aujourd’hui, comme hier, le gouvernement ne veut surtout pas froisser les premiers responsables de cette catastrophe, c’est-à-dire les « békés » – propriétaires terriens, descendants des colons. Comme à Rouen avec la catastrophe de Lubrizol, la bourgeoisie et les capitalistes se serrent les coudes en se fichant bien de notre santé et de notre sécurité.

Réveillon de lutte à Carrefour Market

IMG_20191231_114256L’année 2019 se termine en lutte aujourd’hui avec un rassemblement organisé par la CGT Carrefour Market devant le magasin de Boulogne (92). Les travailleurs et syndicalistes dénonçaient l’aggravation des conditions de travail et les faibles salaires, ainsi que la casse des retraites par Macron. Depuis un an, ce n’est pas moins de 20 salariés du magasin qui sont partis ou ont été virés (retraites, ruptures conventionnelles….). Des postes sont supprimés au profit des caisses automatiques et tout ça pour augmenter les profits des actionnaires.

Depuis la chute de l’URSS: le recul de la conscience laisse place à de nouvelles possibilités

mur

Manifestation massive le 4 novembre à Berlin

La chute du mur du Berlin a ouvert une période de restauration du capitalisme dans tout le bloc de l’Est, y compris l’URSS. Cette restauration fut très brutale, elle a détruit les acquis des travailleurs de ces pays. C’était une contre-révolution. Les répercussions ont touché l’ensemble du globe, les travailleurs étant découragés face à cette fin. Malgré ses très nombreuses imperfections, l’URSS représentait une autre possibilité, une alternative au capitalisme.

Article publié dans l’Egalité 198

Oui à la PMA pour toutes, non à la marchandisation du ventre des femmes

photo-erwan-miloux_3914409Avec le débat à l’Assemblée sur l’ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de femmes et aux femmes seules, la bien mal nommée « manif pour tous » et son cortège de réactionnaires en ont profité pour refaire parler d’eux. Notamment en mélangeant volontairement deux choses qui n’ont rien à voir, la PMA et la GPA (gestation pour autrui).