Grève aux hôpitaux St Maurice: rassemblement à l’ARS 94 le 20 septembre !

coul p4-5 st mauriceAux Hôpitaux St Maurice (94), le personnel est toujours menacé par le PRE, « Plan de Retour à l’Équilibre » ou « Plan de Réduction des Effectifs » comme renommé par le personnel. Pendant des années, les Hôpitaux n’ont pas eu assez de budget pour fonctionner correctement et maintenant on leur reproche d’être déficitaires ! Résultat : 63 postes sont menacés. Après deux rassemblements devant les bureaux des RH, le 22 juin et le 3 juillet, les syndicats appellent à la manifestation à Créteil, devant les locaux de l’Agence Régionale de la Santé (ARS).

Il faut que les syndicats de l’hôpital s’unissent et fassent front contre cette nouvelle attaque envers les services publics. Il faut prendre exemple sur la lutte de l’HP du Rouvray (76) et son comité de soutien (voir l’Égalité n°190). Ils doivent aussi se rapprocher des différentes luttes actuelles, comme celle des services de psychiatrie en grève début septembre, pour être plus forts et lutter ensemble contre l’ennemi commun, la politique destructrice de Macron et des capitalistes.

Tous à la manifestation à l’ARS jeudi 20 septembre !
RDV 14h à l’ARS à Créteil: 25 Chemin des Bassins, 94000 Créteil (métro Créteil pointe du lac ligne 8) 

La rentrée des attaques contre l’enseignement!

imagesÀ la rentrée J.M. Blanquer, Ministre de l’Éducation, a annoncé en grande pompe des mesures dont la démagogie atteint des sommets : l’hyper évaluation des enfants (en cachant qu’elle sera utilisée pour sélectionner les jeunes), le dédoublement de classes en éducation prioritaire (sans dire que ça se fait en prenant les moyens ailleurs), l’interdiction du portable (oubliant sans doute que c’était déjà effectif presque partout). Par contre, il a mis sous le tapis la catastrophe Parcoursup et les milliers de bacheliers sans solution à la rentrée universitaire, les milliers de postes d’AVS/AESH manquant pour l’aide aux élèves, les mutations forcées et les suppressions de postes consécutives aux fusions d’académies prévues pour 2020.

Les salariés de Macdo ont sauvé leurs emplois

06bf779875f6ff8ca073540eae75e63d_XLLes travailleurs Mc Do Saint-Barthélemy à Marseille ont mené une lutte de plusieurs mois pour empêcher la vente de leur fast-food à un repreneur véreux. Cette bataille est le produit du regroupement de tous les syndicats, en une intersyndicale puissante et soudée. La cohésion et la détermination des salariés démontrent qu’on peut gagner face aux capitalistes.

Le rapport de force est de notre côté lorsque l’on fédère les forces vives des travailleurs et que l’on a le soutien de la population. C’est une victoire pour l’emploi dans les quartiers nord de Marseille déjà lourdement impactés par le chômage et c’est la garantie de garder un lieu qui noue le lien social. Les syndicalistes du Mc Do ont fait un travail remarquable, ils sont un exemple pour tous ceux qui veulent s’organiser et lutter sur leur lieu de travail.

Démission de Hulot, même la façade s’effondre

coul P3 hulotLa démission de Hulot peut apparaître de bien des manières : acte de courage, acte de fuite, cocasserie de la rentrée…

Premièrement il faut rappeler que ce même Nicolas Hulot avait refusé d’entrer dans un gouvernement sous Hollande parce que celui-ci n’était pas assez écologiste. Accepter ensuite d’entrer dans un gouvernement sous Macron est déjà une belle contradiction ! C’est le meilleur serviteur des ultra-riches, de ceux qui, pour faire encore plus d’argent, sont prêts à faire travailler des enfants, à polluer les rivières en Inde (au point que celles-ci s’embrasent toutes seules par moment à cause des produits qui sont dedans), etc. Comme si Macron allait s’occuper d’écologie réellement et pas juste faire des états généraux truqués pour justifier de faire produire plus tout en dégradant les sols.

La loi Touraine: encore de sales coups pour l’hôpital

P4 hopitalLa loi Touraine, dite de « modernisation de la Santé » dispose d’un article 69, qui renforce la politique de Groupements Hospitaliers de Territoire (G.H.T), mutualisant cliniques privées et Hôpitaux publics. Or on sait que dans les Hôpitaux il y a des médecins praticiens, alors qu’en cliniques, ce sont des chirurgiens actionnaires de la clinique et où les soins peuvent être majoritairement à but lucratif. Et actuellement, les consultations des spécialistes se font avec un très large dépassement d’honoraires. Alors imaginons ce que ça sera une fois que tout ce chantier libéral sera mis en place…

Article publié dans l’Egalité 190