Gilets jaunes, jeunes, travailleurs, tou-te-s ensemble pour que #MacronDégage

gilets_jaunes_peage_mai_68Gilets jaunes, lycéens, étudiants… de plus en plus de monde entre dans le combat contre Macron. Ils ont cru que leur mépris et leur répression violente pourraient nous arrêter. Mais maintenant ils ont commencé à reculer. Les travailleurs, les retraités, qui composent la majorité des gilets jaunes, doivent renforcer l’alliance avec les syndicalistes, les jeunes, pour non seulement stopper Macron, mais également le dégager !

La hausse du prix des carburants a servi de déclencheur pour le mouvement des Gilets Jaunes. Les grandes compagnies pétrolières polluent, augmentent leurs prix, et le gouvernement nous fait payer augmentant les taxes, et les impôts des riches ont été supprimés. Des grandes compagnies comme Total font des milliards de profits mais ne paient pas d’impôts.

Privatisations et écologie, une histoire impossible

p8 transportsDepuis des années en France, une politique de privatisation est en place. Les autoroutes ont été vendues à Vinci et autres. Il y a eu une ouverture à la concurrence des routes pour les bus, maintenant pour les trains. Les privatisations ne font qu’empirer la situation écologique.

En effet, donner aux entreprise privées le contrôle des services censés être publics, c’est leur donner le contrôle de l’impact écologique ! La France s’est engagée contre le réchauffement climatique. Or, nous sommes dans un système capitaliste : veulent-ils vraiment nous faire croire que dans ce système basé sur le profit, la situation va s’arranger si tout est privatisé ?

Macron, dégage ! Défendons notre avenir !

1176346-blocage-du-lycee-charlemagne-parisLimoges, Dijon, Paris, Rouen, Marseille… des milliers de lycéens et de lycéennes sont sortis ensemble dans la rue pour se joindre à la révolte. Ce n’est pas fini, et tant mieux ! Car on ne peut pas accepter une société où les jeunes n’ont pas d’avenir.

La sélection à la fac avec Parcoursup : des milliers de jeunes n’ont pas pu s’inscrire à l’Université. Blanquer, le ministre de l’éducation, supprime en plus 2650 postes dans les lycées et les collèges alors que le nombre d’élèves augmente ! Comme si moins de professeurs permettraient un meilleur enseignement !

Tract lycéen pour les mobilisations (PDF)

Sauvons notre planète du capitalisme!

P8glyphosate2_NBEn décembre, les chefs d’État se retrouvent pour la « COP 24 » en Pologne pour faire un bilan d’étape des engagements climatiques nationaux. La réalité, c’est qu’aucun réel progrès n’a été effectué depuis le premier « Sommet de la Terre » à Rio, en 1992 !

Planète en surchauffe, politique de glace

Cette conférence sur le climat a lieu alors que nous vivons certainement l’année la plus chaude jamais enregistrée. En 2017, les émissions de CO2 ont encore augmenté de 2 % à l’échelle mondiale et 3 % en France. Tout le monde reconnaît la réalité de l’urgence climatique et on sait que les conséquences vont s’amplifier et seront désastreuses : sécheresses, incendies, famines, maladies, migrations, conflits…

Article publié dans l’Egalité 192

Les syndicats vont ils battre en retraite?

imagesLe produit de la réforme des retraites est pourri, mais l’emballage est beau : créer un système de retraite « universel » à points, où chaque euro cotisé vaudra les « mêmes droits » pour tous les travailleurs. Une illusion d’égalité car la retraite est alors proportionnelle au nombre de points acquis : la retraite est totalement liée au salaire, reproduisant ainsi les énormes écarts de revenus existants chez les actifs ! Un régime par point met donc en pauvreté petits salaires, travailleurs de plus en plus exploités et de moins en moins payés, temps partiels, au chômage, en invalidité, femmes qui ont élevé leurs enfants et jeunes rentrés plus tard dans l’emploi.

Macron dégage! Pour un nouveau mai 68!

indexLes actions de masse initiées par les gilets jaunes montrent la volonté de lutter de centaines de milliers de travailleurs, de retraités, de jeunes… C’est parti de l’essence, mais ce n’est pas le seul sujet. C’est toute la politique au service des riches qui est remise en cause. Macron réprime, envoie ses flics partout et nous traite avec mépris. On doit continuer, rassembler, construire un mouvement de masse partout et qui aille jusqu’à la grève, en s’alliant toutes et tous, gilets jaunes, syndicats, toutes les victimes du système capitaliste : pour un nouveau Mai 68 !

Tract distribué dans les manifestations samedi 1er décembre