Grève générale au Brésil, la lutte ne fait que commencer

2019-06-14t222455z_1719345191_rc115ee67670_rtrmadp_3_brazil-politics-strike_0Ça fait que 6 mois que Jair Bolsonaro est président du Brésil et il doit faire face à des mouvements de contestation de grande ampleur contre sa politique. Ce vendredi 14 juin a été une journée de grève générale suivie selon les syndicats par 40 millions de travailleurs avec des manifestations dans une centaine de ville. La mobilisation appelée par plusieurs grandes centrales syndicales a été très suivie chez les cheminots, personnels d’aéroports, conducteurs de bus, profs, postiers et ouvriers du pétrole. La grève a été aussi très suivie chez les chauffeurs routiers qui ont bloqué des grands axes. C’est la troisième grosse journée de lutte contre ce gouvernement, après les mobilisations du 15 et du 30 mai.

Maternités : une renaissance ?

privas_20181201IMG_1061-2Ce 15 Juin, partout en France des manifestations pour la défense des hôpitaux et en particulier des maternités qu’on assassine !

La logique gouvernementale : Désorganiser, provoquer des dysfonctionnements pour justifier des réformes dont le seul objectif est le fric ! Exemple…

L’ARS a placé sous administration provisoire l’hôpital de Privas, Ville-préfecture de l’Ardèche. Au dire du député H Saulignac « Cette décision fait suite à des difficultés financières majeures de l’établissement » : la santé aurait-elle maintenant un prix ?

Les privatisations, c’est du vol en bande organisée!

edf_ruisselleDepuis 1986 les gouvernements pro-capitalistes successifs n’ont cessé de privatiser, avançant toujours les mêmes prétextes : pas assez rentable, investissements trop coûteux, endettement… En réalité ces privatisations ne sont que des parts de marchés juteuses offertes aux capitalistes à des prix dérisoires. 

Face à l’Ubérisation, il faut une fédération CGT d’auto-entrepreneurs!

p5 manif deliveroo lyonLa loi Macron a mis en dépeçage les services publics de transport pour les privatiser. Les lois « travail » ont servi à casser le statut de salarié. Les plateformes en ligne comme Deliveroo ou Uber, pour les plus connues, en ont profité pour revoir leurs contrats au rabais et pour payer les chauffeurs à la course. La majorité LREM a voté un amendement empêchant la requalification en salariat.

Article publié dans l’Egalité 195

Netflix et Poutine pour assassiner de nouveau Trotsky

p6 trotskyEsteban Volkov, le petit-fils de Léon Trotsky, le seul rescapé de cette famille entièrement massacrée sur ordre de Staline (même celles et ceux qui n’étaient pas militants), a lancé récemment un appel signé par des centaines d’universitaires, de dirigeants et de militants de gauche.
En cause la diffusion, par la plateforme en ligne Netflix, d’une série intitulée « Trotsky ». Cette série, produite par Rossiya 1 (la télévision entièrement contrôlée par Poutine), poursuit un objectif : discréditer l’idée même de révolution et donc falsifier l’histoire pour atteindre cet objectif. Il faut donc ainsi présenter Trotsky et Lénine comme avides de pouvoir, obsédés par une rivalité personnelle, et inventer des événements pour justifier ces mensonges.

Les DIR en lutte contre la privatisation des routes nationales

thumbnail_IMG_20190527_103126Depuis mi-mai, les agents des onze Directions Interdépartementales des Routes (DIR) sont en lutte. Ils s’opposent à la destruction du service public des routes (routes nationales et autoroutes non concédés, donc gratuits). Le gouvernement entend remplacer les actuelles DIR par une Agence Nationale Routes de France qui ne sera plus financée sur budget public via l’impôt mais par des redevances : péages, vignettes et autre. Le gouvernement va permettre ainsi de transformer les routes nationales et autoroutes gratuits pour laisser leur “entretien” et la sécurité au privé. Une autre source de profit sur le dos des travailleurs et des usagers !