Parti Socialiste: déroute et immobilisme

vente du siège du PS

vente du siège du PS

C’est Olivier Faure (1er secrétaire du PS) qui le dit : « Beaucoup sont encore sonnés par la défaite, certains dans les fédérations veulent encore croire à Macron ». Ils n’ont donc rien compris. La défaite vient du fait des politiques menées pendant 30 ans. Quant à ceux qui « croient » encore en Macron tout en étant au PS, ils traduisent par là que le PS n’est pas un parti d’opposition à Macron.

Article publié dans l’Egalité 191

Répression, perquisitions à la Fi… Macron de plus en plus autoritaire

rass_fi_16_ot

Rassemblement devant le siège de la France insoumise mardi 16 octobre, juste après l’annonce des perquisitions

La justice à plusieurs vitesses, les perquisitions ciblées ou les assignations à résidence ne sont pas des méthodes nouvelles du pouvoir politique en France. Mais Macron en fait un usage assez systématique. Ce fut le cas pendant les mobilisations étudiantes contre Parcoursup l’an dernier qui ont abouti mercredi 17 octobre à la condamnation à 6 mois de prison ferme pour un étudiant mobilisé. C’est le cas aussi avec le harcèlement que subit Cédric Herrou qui en est à sa 10ème garde-à-vue/arrestation, sans compter les procès menés contre les militants syndicalistes postiers du 92, les cheminots grévistes du printemps dernier, etc… La répression des militants syndicalistes, des lanceurs d’alerte, des militants soutenant les migrants s’est amplifiée sous Sarkozy puis Valls et Hollande. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la perquisition à grande échelle qu’a subi la France insoumise mardi 16 octobre.

Face à Macron il faut un front uni!

Defile-du-26-mai-une-cinquantaine-d-organisations-vont-participerNous avions écrit dans le précédent numéro de l’Égalité : « Les 5 et 26 mai, la « Fête à Macron » et la « Marée populaire » ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes. Ces grandes marches de résistance à la politique de Macron, qui ont eu lieu partout à travers le pays, ont été appelées collectivement par de nombreux syndicats, partis et associations. Elles ont prouvé qu’il était possible de mettre tout le monde d’accord pour appeler à sortir dans la rue, le même jour. C’est un pas en avant, car c’était la première fois que le « tous ensemble » existait depuis que Macron est au pouvoir ». Depuis lors, rien ne s’est passé de ce côté-là.

La Turquie ou le chaos économique

coul p6 char turc afrinLes développements économiques internationaux montrent aujourd’hui qu’un nouvel épisode de la crise économique mondiale approche. Et actuellement, la Turquie fait face à une crise économique grave. Elle est assaillie d’un côté par la situation économique internationale et d’un autre côté par la crise économique liée à la situation nationale.

La livre turque s’est dépréciée d’environ 20 % par rapport au dollar américain et à l’euro depuis le début de l’année. Les deux conséquences directes de la perte de valeur sont premièrement l’inflation sur les prix sur la consommation (hausse de 12 % ) et sur les prix des biens de consommation (hausse de 20 %). Cela a causé une baisse importante du pouvoir d’achat de la classe ouvrière turque, et deuxièmement, la hausse du chômage à plus de 10 %, et chez les jeunes à plus de 18 %. Les entreprises sont surendettées auprès des banques avec des contrats de paiement de leurs emprunts prolongés avec les banques, elles n’embauchent plus.

Article publié dans l’Egalité 191

Deux grévistes à l’hôpital au Park Hyatt Vendôme : où s’arrêteront la violence et la lâcheté patronales ?

Agression Hyatt 12 octobre 2018Cela fait près de trois semaines que plus de cinquante femmes et valets de chambre et équipiers du palace Park Hyatt Vendôme sont en grève dans la rue de la Paix. Comme nous l’écrivions dans un précédent article, les grévistes réclament la fin de la sous-traitance (faite par la société de nettoyage STN), une augmentation de 3€/heure, des élections professionnelles pour avoir des délégués sur place… Jusqu’à présent l’hôtel n’a jamais voulu rencontrer les délégations ou ouvrir des négociations, mais elle a recours à des méthodes criminelles pour briser la détermination des grévistes !

Pont écroulé à Gênes : symptôme d’une politique en faveur des riches

coul P7 genesMardi 14 août, un viaduc s’est effondré à Gênes. Une catastrophe qui a entraîné la mort de 43 personnes, blessé 16 autres et laissé des centaines de familles sans toit. Les premières victimes de la catastrophe sont les travailleur-ses et leurs familles.

Cet effondrement est dû à un manque d’investissement pour réparer et solidifier la structure du viaduc. Pourtant le gestionnaire Autostrade et sa maison mère Atlantia (premier constructeur et gestionnaire d’autoroutes à péage d’Europe, dont la famille Benetton est l’actionnaire majoritaire) font des bénéfices : 1,17 milliard d’euros en 2017 uniquement pour l’activité de péage ! Mais ils s’empressent de reverser leurs profits en dividendes à leurs actionnaires et ne prennent pas la peine d’entretenir les infrastructures qu’ils gèrent.

Article publié dans l’Egalité 191