2017 : un mauvais millésime pour le PS, la droite et le FN

bilan capitaliste1Amorcés avec les présidentielles, les symptômes de crise politique ne s’amenuisent pas parmi les partis classiques, du FN au PS, en passant par la droite : affaires judiciaires, problèmes financiers, démissions, exclusions…

PS et LR en crise profonde

L’élection de Macron, sous son costume « d’homme nouveau », a été un gros coup porté aux partis traditionnels déjà en crise de légitimité. Aujourd’hui, le PS comme LR sont en lambeaux, divisés sur la conduite à tenir vis à vis du gouvernement en place et bloqués car leur programme est à peu de choses près le même. Pour exister, ils doivent se distinguer de LREM et excluent ceux qui s’en approchent trop. Édouard Philippe, exclu des Républicains pour avoir accepté le poste de 1er ministre et plus récemment, le PS a limogé Olivier Dussopt, nommé secrétaire d’état.

Le revers des médailles

cuisiniers--310x165La grande cuisine réservée aux grandes fortunes ?

La cuisine est un art et la France en est très fière. De nombreux chefs ont fait sa renommée comme B. Loiseau et P. Bocuse. Mais ils ont aussi fermé de nombreux murs. Cloisonné l’art culinaire dans des coffres d’argent et de ce fait sélectionné une clientèle fortunée.

Pendant ce temps, les classes moyennes et précaires ne peuvent que rêver de tels repas. Finir le mois (et même le commencer) est souvent difficile, alors aller au restaurant… et gastronomique ! cela tient plus d’une blague que de la réalité.

L’écart de richesse entre les classes sociales va se creuser en 2018

Capture-d%u2019écran-2017-08-23-à-11.37.01Toutes les mesures prises par ce gouvernement des supers riches vont impacter négativement les plus fragiles. Ils nous présentent la baisse des cotisations retraites et chômage comme un coup de pouce pour notre « pouvoir d’achat ». Si on tient compte de la baisse des prestations sociales ça ressemble davantage à une mise à mort pour les plus pauvres qui revient à 300 euros annuel en moins pour les 10 % des plus pauvres. Par contre pour les plus aisés, cela peut apporter jusqu’à 1100 euros en plus.

Revue de lecture : Six mois rouges en Russie

six mois rouges

Auteur: Louise Bryant (traduction française José Chatroussat), éditions poche Libertalia

C’est avec la mission officielle de couvrir les événements de la révolution en Russie pour plusieurs journaux états-uniens que Louise Bryant, journaliste et écrivaine américaine, débarque dans la Russie en pleine ébullition à l’automne 1917.

Louise Bryant n’est pas une militante socialiste mais elle porte un intérêt à tout cela en tant que fervente militante pour les droits des femmes. Elle a rompu avec sa vie d’épouse bourgeoise pour vivre dans un quartier populaire aux côtés de John Reed, un journaliste et militant engagé dans le combat pour le socialisme. Ils seront tous les deux présents en Russie pendant la prise du pouvoir en octobre 1917 et suivront assidûment les évolutions politiques.

Enorme victoire des grévistes à Holiday Inn Porte de Clichy

thumbnail_27907142_10155881191281542_850442652_o111 jours de grève et une détermination sans bornes auront permis à douze grévistes de faire plier le 4ème groupe hôtelier mondial. Ça y est, les camarades de l’Holiday Inn de la porte de Clichy ont enfin gagné ! La victoire est sans appel : quasiment toutes les revendications des grévistes ont été satisfaites.

Et les victoires ne concernent pas seulement les douze camarades : ils ont mis un point d’honneur à ce que les avancées gagnées s’appliquent à l’ensemble des travailleuses et travailleurs sous-traités de l’hôtel (femmes de chambres, gouvernantes, plongeurs…). C’était essentiel pour les grévistes : ils refusaient de se laisser diviser.