Contre la répression croissante des syndicalistes et de ceux qui luttent !

Rassemblement au Collège Edouard Branly le 4 février. (Photo Normandie-Actu)

Rassemblement au Collège Edouard Branly le 4 février. (Photo Normandie-Actu)

Mobilisation réussie au Collège Edouard Branly au Grand-Quevilly dans la banlieue de Rouen, contre le management agressif de la direction (suite au harcèlement qu’elle a subie, une salariée est en arrêt longue maladie depuis le 7 décembre) et la répression anti-syndicale.

La Principale utilise la réforme des collèges et la possibilité qu’elle donne d’établir 20% de l’emploi du temps pour supprimer les postes des enseignants syndicalistes et élus au Conseil d’Administration de l’établissement.

De nombreuses délégations de collèges et d’écoles de l’agglomération ainsi que des entreprises voisines et des responsables syndicaux de l’UD CGT et de la FSU sont venu soutenir le personnel enseignant en grève à plus de 75%. Résistance contre ceux qui cassent l’Éducation et les droits syndicaux !

Share Button