Train de la pilule avortive, nouvelle mobilisation pour le droit à l’avortement en Irlande!

irlandmeufDes manifestations ont lieu de plus en plus régulièrement en Irlande pour gagner le droit de choisir. Ainsi, des Irlandaises ont pris des pilules abortives en gare de Dublin le 28 octobre, défiant la loi, ces pilules étant interdites dans le pays. Les femmes qui les utilisent risquent la prison.

Une trentaine de personnes, parmi lesquelles la parlementaire Ruth Coppinger du Socialist party (section irlandaise soeur de la Gauche rébolutionnaire dans le CIO), ont pris le train à Belfast, en Irlande du Nord (Royaume Uni où l’IVG est légale). Elles y ont récupéré des pilules abortives fournies par un site internet pro-IVG. Elles ont ensuite pris le train du retour jusqu’à Dublin où elles ont avalé ces pilules pour dénoncer la loi qui criminalise les femmes.

Voir la video de Ruth Coppinger sur le droit à l’avortement 

Cette action, s’est tenue à l’occasion du 2ème anniversaire de la mort de Savita Halappanavar, cette femme décédée d’une septicémie à l’hôpital après s’être vue refuser une IVG qui lui aurait sauvé la vie. Depuis lors la mobilisation a obtenu, avec l’appui des députés marxistes du Socialist Party, des avancées légales. l’Irlande a adopté une loi qui autorise l’avortement, mais uniquement lorsque que la vie de la femme est en danger.
Pour autant, cette loi est remise en cause dans la pratique par l’existence du 8ème amendement à la Constitution qui érige en principe le «droit à la vie de l’enfant à naître». Ceci avait amené par exemple le 17 août dernier à l’accouchement forcé d’une femme en grève de la faim, enceinte suite à un viol, qui avait demandé mettre un terme à sa grossesse. (voir égalité n°168 de septembre-octobre 2014). La lutte pour le droit de choisir si on veut ou pas un enfant est un combat permanent. Les droits acquis dans certains pays ne sont jamais acquis dans cette société capitaliste.

Leïla

Share Button