Soudan. Libération immédiate d’Asim Omar !

im.phpLe 24 septembre dernier, Asim Omar, étudiant soudanais à Karthoum, membre du Sudan Congress Party et de l’Independent Student Conference, a été condamné à la peine de mort suite à l’accusation sans preuve pour le meurtre d’un policier, au cours d’une manifestation étudiante.

A l’énoncé du verdict la salle s’est écriée : « Révolution jusqu’à la victoire ! ». Une foule de partisans est partie en manifestation dans les rues de la capitale. La police a réprimé cette manifestation est a procédé à quarante arrestations.

Le régime d’Omar al-Bashir, qui s’est distingué par les massacres au Darfour, il y a quelques années, et le soutien à des groupes terroristes, est habitué à la répression. Il n’est pas rare que la police et les sbires de la milice du parti au pouvoir attaquent tous ceux qui osent s’opposer à ce régime dictatorial. Il n’empêche que les étudiants restent le fer de lance de l’opposition et de la lutte contre le régime. C’est ce que paye aujourd’hui Asim Omar.

Nos camarades de Socialist Alternative au Soudan mènent la campagne pour la libération d’Asim Omar, dans le cadre du combat pour construire une lutte de masse, populaire et indépendante menée par les travailleurs et les pauvres afin de renverser le régime d’al-Bashir.

Yann Venier

Vous pouvez soutenir la campagne pour la libération Asim Omar l’annulation de la sentence de mort et l’abandon de toutes les charges à l’encontre des 40 étudiants arrêtés lors de la manifestation de soutien, en envoyant un mail au ministère de la justice soudanaise à l’adresse suivante : moj@moj.gov.sd avec copie à cwi@worldsoc.co.uk. Vous pouvez utiliser le modèle de lettre ci-dessous :

Nous avons été choqué d’entendre les nouvelles à propos du procès et de la condamnation de l’étudiant Asim Omar à la peine de mort. Cette sentence est une totale erreur judiciaire, basée sur des fausses accusations et un manque sérieux de preuves, elle est clairement menée afin de faire d’Asim un exemple destiné à intimider le mouvement estudiantin et le peuple en général contre toute forme de critique légitime à l’encontre des politiques du gouvernement soudanais. L’arrestation ensuite de plus de 40 étudiants qui protestaient contre le verdict rendu est également honteuse. Nous demandons la libération immédiate d’Asim Omar et de tous les étudiants arrêtés durant les protestations du 24 septembre, et l’abandon complet de toutes les charges les concernant.

Signé(e) :

We have been shocked to hear the news about the trial and condemnation of the student Asim Omar to a death sentence. This sentence is a complete miscarriage of justice, based on fabricated accusations and on a lack of any serious evidence, and is clearly aimed at making of Asim an example in order to intimidate the student movement and the public at large against any form of legitimate criticism against the policies of the Sudanese government. The subsequent arrest of up to 40 students who protested against this verdict is equally disgraceful. We demand the immediate release of Asim Omar and of all the students arrested during the protests on September 24, and the dropping of all charges against them.

Share Button