Labos Eurofins : 18 emplois condamnés !

Les élus cgt de Alpha

Les élus cgt de Alpa

Mercredi 16 octobre a été annoncée la liquidation d’une filiale des laboratoires Eurofins de Rouen. Autrefois municipal, donc public, ce laboratoire a été privatisé et vendu à la société Alpa, puis racheté par le groupe pharmaceutique Eurofins qui n’a jamais caché son but : tirer un maximum de profit avant de simplement fermer le labo. C’est cette filiale qui était chargée de réaliser une étude scientifique suite à la pollution par l’incendie de l’usine Lubrizol, mais les échantillons à analyser sont envoyés dans divers endroits d’Europe. Cette fermeture est un frein de plus contre la transparence de la catastrophe engendrée par l’incendie de Lubrizol. Le site, divisé en 3 filiales, emploie aujourd’hui 48 travailleurs… et bientôt 18 de moins.Pourtant, l’argent ne manque pas à la boite puisque son chiffre d’affaire approche les 6 millions d’euros. Le blocage du site, en fonction du montant de l’indemnité de licenciement, est discutée par l’ensemble du personnel qui doit s’organiser sans structure syndicale, la CGT ayant disparu en même temps que le Comité d’Entreprise. Encore une fois, les patrons capitalistes après avoir tiré un maximum de profits sur le dos des travailleurs les délaissent et en plus rechignent à payer les indemnités salariales.

Vincent Delapierre

Share Button