Halte au harcèlement contre Hafsa !

DÉCLARATION DE LA GAUCHE RÉVOLUTIONNAIRE. Le 15 avril, la cathédrale Notre Dame de Paris était en flammes, entraînant des émotions très diverses sur les réseaux sociaux et une surenchère des médias sur la gravité de l’événement. Nous pensons que ce genre d’incident est une perte pour le patrimoine public, mais qu’il aurait pu être largement évité ! Car Macron, qui a à cœur de détruire le service public, a fait de nouvelles coupes dans le budget de la Culture. De plus en plus de rénovations sont repoussées, ou sous-traitées par des sociétés qui ne pensent qu’au profit et pas à l’efficacité ou à la sécurité. Nous ne sommes pas dupes du cynisme des ultra-riches qui jettent leur millions à la face des travailleurs et de la population, pas plus que d’un Macron qui multiplie les annonces démagogiques pour se servir de l’incendie à des fins d’unité autour de lui. Nous ne tomberons pas dans le piège du traitement de l’événement par les médias et les politiciens, qui vise à faire oublier les terribles conséquences de politiques qui maintiennent des millions de personnes dans la précarité et le dénuement.

Hafsa Askar, militante et membre du Bureau National de l’UNEF, a tenu des propos que nous ne partageons aucunement. Nous ne pensons pas qu’un dirigeant de syndicat étudiant doive se laisser aller au petit jeu des tweets provocateurs mais qu’une organisation comme l’UNEF doit prendre ses décisions de manière collective et démocratique.

Suite à ses propos, elle a subi une vague de harcèlement sexiste et raciste, des menaces de mort et de viol. Le gouvernement en est complice, en ayant diffusé les captures d’écran de son tweet sur les réseaux sociaux. Nous condamnons fermement ces agissements. Si certaines personnes ont exprimé leurs désaccords avec ses propos, il est hors de question qu’elle subisse une telle violence. Les auteurs de ces propos ignobles sont souvent issus de courants de droite dure et d’extrême droite. Ils profitent de la situation pour s’en prendre à celles et ceux qui luttent. Et finalement sont les plus grands défenseurs de la politique de Macron.

Nous, militantes et militants de la Gauche Révolutionnaire, luttons pour le socialisme, c’est à dire une société tolérante, fraternelle et égalitaire. On se bat contre ce gouvernement qui sabre tous les budgets publics et fait des cadeaux aux riches. On se bat contre le racisme, le sexisme, contre toute forme de discrimination. Il faut que le harcèlement contre Hafsa cesse !

Share Button