Nigeria : Hommage à Omomeewa

Nurudeen Alowonle a.k.a Omomeewa

Notre camarade Omomeewa, militant et leader étudiant, a été brutalement assassiné le 18 août alors qu’il prenait le bus pour rentrer chez lui. Depuis 3 ans la direction de l’Université d’État de Lagos (LASU) l’attaquait et le réprimait, et refusait depuis 1 an de lui donner son certificat de fin d’études, l’empêchant ainsi de trouver du travail. Ceci en raison de sa lutte contre les politiques anti-étudiantes et anti-travailleurs de la direction. Il a aussi récemment joué un grand rôle dans la lutte des parents contre l’augmentation du prix des « Lagos State Model Colleges », qui ont triplé, les rendant inaccessibles pour les familles pauvres et de la classe ouvrière.

La Gauche Révolutionnaire rejoint la déclaration de son organisation sœur au Nigeria, Democratic Socialist Movement.

Nous exigeons l’arrestation immédiate et la poursuite en justice des assassins d’Omomeewa, une enquête indépendante, et la fin de la persécution des militants.

Nous nous joignons à la douleur des travailleurs, étudiants, de sa femme et son enfant avec tous nos camarades. Nous sommes plus que jamais déterminés à changer cette société dans le monde entier.

Par Skáld, article paru dans l’Egalité n°206

 

Ci-après la lettre de condoléances que nous avons envoyé à nos camarades au Nigéria (en français à gauche, en anglais à droite).

Chers camarades,

veuillez recevoir les sincères condoléances des membres de Gauche Révolutionnaire, section française du Comité pour une Internationale Ouvrière. Toute notre sympathie va aux camarades en deuil, aux amis et, bien sûr, à la famille d’Omomeewa.

Nous avons été horrifiés par la nouvelle de la disparition tragique de ce camarade. Nous aussi, nous demandons justice pour Omomeewa ! Nous soutenons toutes les demandes des camarades du DSM et de l’ERC, y compris celle d’une enquête indépendante et démocratique avec des représentants élus des organisations d’étudiants et de travailleurs universitaires.

Nous sommes prêts à soutenir et à nous engager dans toute campagne qui serait mise en place pour faire la lumière sur le meurtre et obtenir justice pour notre défunt camarade, y compris des manifestations devant l’ambassade du Nigéria ici à Paris, si les camarades pensent que cela pourrait être utile.

Nous aussi, nous sommes convaincus qu’un Nigeria socialiste et démocratique est le seul moyen pour les masses de mettre fin aux inégalités, à l’oppression et à la violence que cette horrible société capitaliste engendre.

Le meurtre tragique de notre camarade nous remplit de colère, ainsi que les menaces que subissent d’autres camarades. Mais il renforce notre détermination à renforcer les forces de notre Internationale révolutionnaire, à lutter contre l’impérialisme et le capitalisme, en particulier en France, dont la bourgeoisie a toujours été l’un des pires oppresseurs des classes ouvrières et des masses pauvres en Afrique. C’est le meilleur hommage que nous puissions rendre à notre camarade. En avant pour un avenir socialiste !

 

Dear comrades,

please receive the heartfelt condolences from members of Gauche Révolutionnaire, French section of the Committee for a Workers International. All our sympathies go to the mourning comrades, friends and, of course, family of Omomeewa.

We were horrified by the news of the comrade’s tragic passing. We, too, demand justice for Momomeewa! We support all the comrades’ in the DSM and ERC’s demands, including that of an independent and democratic inquiry with elected representatives of the students’ and university workers’ organisations.

We stand ready to support and engage in any campaign that would be set up in order to shed light on the murder and obtain justice for our late comrade, including protests in front of the Nigerian embassy here in Paris, if the comrades think it could be useful.

We, too, are convinced that a socialist, democratic Nigeria, is the only way for the masses to end inequality, oppression and the violence that this horrendous capitalist society brings about.

The tragic murder of our comrade fills us with anger, as well as the threats that other comrades are under. But it reinforces our determination to build the forces of our revolutionary International, to struggle against imperialism and capitalism, particularly in France, which bourgeoisie has always been one of the worst oppressors of the working classes and poor masses in Africa. This is the best homage we can pay to our comrade. Forward to a socialist future!