Journée mondiale pour la défense du droit à l’avortement. Pour un véritable droit de choisir !

4345243_3_dbfb_manifestation-a-toulouse-le-8-janvier-devant_81924365299d23006985a1af2b3e1aadDans les centres IVG, les plannings familiaux, il y a de moins en moins de moyens. Cela rend parfois l’avortement inaccessible ou hors délai. Impossible d’accompagner correctement les femmes dans ces conditions. Il y a moins de personnel pour assurer le suivi. Pratiquer l’IVG par médicament c’est moins coûteux mais la femme peut être seule avec ses douleurs.
Les IVG seront les premiers actes médicaux supprimés car ils ne rapportent pas assez. Ainsi, aux hôpitaux de St-Maurice près de Paris, l’établissement est menacé par un plan de restructuration qui va supprimer 63 postes.

Cela va nécessairement impacter la maternité et le centre IVG de cet hôpital. Près de Rouen, la maternité du Belvédère est menacée par cette logique d’austérité. Ce centre hospitalier public est un vrai hôpital des femmes avec un centre IVG. Mais pour l’Agence régionale de Santé, il a « une activité peu rentable », comme de nombreuses autres maternités avec centres IVG qui sont menacées de fermeture partout en France : maternité de Gassin dans le Var, celle du Banc dans l’Indre, celle de Clermont-de-l’Oise (60)… Logique de rentabilité contre bien-être.

Tract de mobilisation pour vendredi 29 septembre

Personne ne peut décider pour nous!

Avorter n’est pas un acte médical banal, ni un moyen de contraception. Mais des milliers de femmes y ont recours chaque année pour de multiples raisons. Se battre pour le droit à l’IVG, c’est donner aux femmes le droit à une opération sûre ainsi que celui de choisir sa vie. Et personne n’a à juger de ces choix. L’IVG est toujours aussi limitée pour les jeunes femmes mineures qui doivent avoir l’accord parental et aussi pour toutes celles, françaises ou étrangères, qui n’ont pas de mutuelle pour payer la totalité de l’intervention et donc ne peuvent pas choisir.

Pour le droit à une vraie contraception gratuite, publique et de qualité!

L’hypocrisie est aussi évidente à l’autre bout du sujet. On demande aux travailleurs et travailleuses d’être toujours plus efficaces et rapides. Par contre la contraception, elle, date du siècle d’avant !

Elle coûte cher, et/ou le contraceptif est souvent complètement inadapté à la personne. Aucun investissement digne de ce nom n’est fait. Et quand de nouveaux dispositifs sont commercialisés, c’est sans vrai test, ça peut poser problème (l’implant Essure par ex., fabriqué par Bayer et qui a blessé des milliers de femmes). Mais ça, le ministère de la Santé s’en fout, tout comme les multinationales pharmaceutiques qui engrangent leurs profits !

Le 28 septembre on se fait entendre !

Le droit à l’IVG a été gagné il y a 44 ans grâce à des mouvements massifs pour le droit de choisir mais il reste à défendre et étendre. Cette année, l’Irlande l’a légalisé suite à une mobilisation sans précédent dans le pays autour d’un referendum. En Pologne, les femmes mobilisées résistent aux attaques. Les gouvernements au service des capitalistes et les réactionnaires ne veulent pas laisser aux femmes le droit de choisir.

De la même manière qu’ils veulent qu’on se laisse exploiter sans réagir. Ils veulent continuer à imposer leurs vues sur notre vie et notre corps au mépris de notre santé et de notre liberté. Dans le capitalisme, aucun droit n’est acquis durablement. C’est tout ce système et sa dictature du profit et de l’exploitation qu’il faut combattre. Pour une société réellement libre et démocratique, débarrassée de la loi de l’argent, du sexisme et des discriminations, pour le socialisme !

JOURNÉE INTERNATIONALE EN DÉFENSE DU DROIT À L’AVORTEMENT,

Vendredi 28 septembre,
Rassemblement 18h30 Place de la Bastille
Si tu veux mobiliser pour cette journée de lutte, contacte-nous !
POUR UN VÉRITABLE DROIT DE CHOISIR !
• Droit à l’IVG libre et gratuit pour toutes sans conditions
d’âge, de nationalité ou de genre !
• Pour le développement des plannings familiaux !
• Pour un véritable accompagnement des femmes !
• Accès à la contraception gratuit pour tou-te-s, majeur-e ou
mineur-e !
• Pour des contraceptifs performants et sûrs !
• Pour un service public de santé intégrant la production
des médicaments, nationalisation des multinationales
pharmaceutiques et investissement dans la recherche
publique !

Share Button