Grève et manifestations contre la loi El Khomri le 28 avril : détermination, confiance et volonté de renforcer le mouvement !

le havre

Blocage au Havre le 28 avril

La grève et les manifestations d’hier ont encore rassemblé près d’un demi million de travailleurs et de jeunes à nouveau dans la rue après deux mois de mobilisation intense. Le gouvernement et les médias veulent nous faire croire que le mouvement s’essouffle et diffusent des heures et des heures de vidéo de violences qui se sont déroulées. Mais si on regarde au delà, quelques journaux soulignent la détermination des grévistes et des manifestants à faire tomber la loi El Khomri. Ceux qui participent aux mobilisations, ceux qui sont révoltés par la situation et veulent résister contre la politique de ce gouvernement et du patronat le savent bien : la colère est très profonde et va continuer de s’exprimer. Le mouvement est à un tournant.

La journée d’hier a vu moins de grévistes et de manifestants en général, c’est vrai. La stratégie des directions des syndicats d’appeler à des journées de grève et de mobilisation chaque mois sans plan pour faire monter la pression n’est clairement pas à la hauteur. C’est d’autant plus vrai qu’ils ne proposent au bout de 9 journées aucun ultimatum face au gouvernement qui va présenter sa loi officiellement à l’assemblée nationale mardi 3 mai. La répression est toujours très forte.

Il faut passer à la vitesse supérieure. La journée de grève d’hier n’a pas permis que des AG de grévistes décident collectivement des suites à donner à la lutte. Par contre, un pas important a été fait dans de nombreuses villes pour que la mobilisation syndicale et les Nuit debout se rejoignent comme à Paris avec les représentants de Solidaires et de la CGT. Des AG et des discussions ont ainsi pu avoir lieu autour des perspectives à donner au mouvement. Ce n’est que le début, mais c’est dans ce sens qu’il faut aller.

Beaucoup de travailleurs et de jeunes sont très sensibles aux adresses que Nuit debout leur fait lorsque celle-ci se tourne vers les zones populaires et les entreprises. Une partie des travailleurs, en recevant un matériel de Nuit debout qui appelle les travailleurs à entrer dans l’action par la grève, est conscient alors que ce qui se joue est central. Ce ne sont plus seulement les militants syndicaux classiques qui donnent l’alerte, mais des têtes nouvelles, des jeunes… Et c’est encore mieux perçu et compris quand les distributions de tracts se font conjointement entre les syndicalistes combatifs connus dans leur secteur et les militants conséquents de Nuit debout ! C’est dans ce sens qu’il faut aller !

Passer un cap décisif maintenant dans la lutte !

La mobilisation doit accentuer son caractère massif et menacer toujours plus le gouvernement et le Medef dans leur politique de contre révolution sociale. Il faut continuer à amplifier le mouvement. Encore beaucoup de travailleurs, de jeunes et de chômeurs ne sont pas conscients de l’attaque et des enjeux après des années sans lutte décisive. Il faut s’en donner les moyens.

Le 1er mai doit voir des manifestations clairement déterminées à continuer la lutte. La lutte contre la loi El Khomri est la partie émergée de l’iceberg en terme de luttes. Partout dans le pays, des grèves sectorielles, locales ont lieu pour une augmentation des salaire, contre les réorganisations, contre les plans de licenciements, les fermetures de site, contre la répression antisyndicale….Et beaucoup de secteurs importants nationalement sont en bagarre, dans les hôpitaux, chez les cheminots à nouveau le 10 mai. Les dates ne manquent pas pour se mobiliser. Mais il faut en choisir une et intensifier la mobilisation autour en prenant le temps de mobiliser ensemble. Très vite en mai nous devons avoir une date de grève commune à partir de laquelle nous décidons de stopper le travail. Bloquer l’économie par la grève totale, la grève générale doit être désormais le travail commun de tous les militants et militantes de la lutte, syndiqués ou pas, Nuit deboutistes ou pas pour faire tomber la loi El Khomri mais aussi toute la politique de Valls et Hollande !

Share Button