France Insoumise comment avancer?

fiAprès seulement deux ans d’existence, la France insoumise est la force politique la plus connue à gauche. Et Macron, en commanditant des perquisitions massives contre la FI le 16 octobre l’a confirmé. La FI (et Mélenchon) reste l’ennemi politique à abattre pour lui et son gouvernement.

Le besoin d’une force puissante face à Macron

Face à Macron, Mélenchon et son mouvement constituent la première force d’opposition à gauche vers laquelle regarde toute une partie des travailleurs et des jeunes. En mai dernier, le succès des manifestations des 5 et 26 mai, auquel ont largement contribué les insoumis, a montré le rôle central que la FI peut jouer pour traduire la colère sociale. La France insoumise occupe un espace politique à gauche. Et les élections européennes, premières élections nationales depuis juin 2017, peuvent être un moment pour progresser.

Tous les jours, la situation politique, l’attitude du gouvernement et la faiblesse de la gauche et des syndicats confirment le besoin d’un nouveau parti pour le socialisme, une force qui permette à une échelle large de discuter et d’agir collectivement pour renverser le gouvernement Macron et mettre fin au pouvoir des capitalistes.
La création de la FI a été un moment positif dans ce sens. Aujourd’hui la situation exige d’aller plus loin et que le mouvement se clarifie et se transforme pour devenir plus solide, politiquement et dans sa structuration. Or Mélenchon et son équipe continuent de dire que la France insoumise est et restera un mouvement aux contours flous. Cette orientation fragilise la FI et les insoumis. Dès sa création, la FI a connu des difficultés de fonctionnement et des questions démocratiques qui persistent. Et il y a une difficulté à mettre en pratique le programme sur le terrain. Le peu de débats rend aussi fragile le mouvement et amène l’incertitude et les hésitations des insoumis sur les priorités à avoir. De ce fait, les nouveaux qui nous contactent peuvent rester inactifs longtemps sans trouver leur place d’insoumis. Pour pouvoir jouer un rôle déterminant à gauche, le mouvement de la France insoumise doit dépasser ces limites.

Être une force consciente à gauche

Le rythme de la FI est impulsé autour de campagnes nationales par l’équipe de Mélenchon. Mais les groupes insoumis existent et la situation exige une politique quotidienne et locale qui ne peut pas tomber d’en haut.

Les campagnes nationales peuvent être en décalage avec la situation politique et sont menées par conséquent de manière inégale. Par contre, alors que tous les insoumis étaient mobilisés pour le 9 octobre ou pour les mobilisations des retraités, la FI n’avait pas de matériel spécifique. Autre exemple avec la question de la vie chère, des prix du gaz et du pétrole qui rongent la vie de millions de travailleurs et de jeunes. La FI mène une campagne anti pauvreté lancée l’an dernier, c’est le moment de demander le blocage des prix, l’augmentation des salaires, la gratuité des transports…

La France insoumise peut permettre à toute une partie des travailleurs et des jeunes en colère de discuter et agir ensemble. La majorité des insoumis et ceux qui soutiennent la FI veulent être une force de frappe décisive au quotidien et dans les élections. C’est le sens des propositions que fait la Gauche révolutionnaire en soutenant et en construisant là où c’est possible la FI.

Par Leïla Messaoudi

Share Button