Contre Le Pen, la droite, Macron, le PS… Leurs affaires et leur politique qui ne sert que les riches VOTONS MÉLENCHON

afficheLe cirque que nous montrent les Fillon, Macron, Le Pen et leurs diverses affaires et scandales en rajoute encore alors qu’on est des millions à être dégoûtés… ou verts de rage ! Les grandes entreprises françaises ont fait 75,5 milliards d’euros de bénéfices nets en 2016 et pourtant il y a toujours plus de 5 millions de personnes au chômage ! L’argent de cette poignée de grands groupes pourrait résoudre l’ensemble des problèmes sociaux du pays. Alors, on va le chercher, ou on laisse empirer cette situation comme le proposent les Macron, Le Pen et Fillon ?

Tract distribué lors de la marche de la France Insoumise du 18 mars

Fillon, Macron, Le Pen,… Qu’ils dégagent !

Avec ses costumes à 13 000 euros pièce, son million d’euros pour l’emploi fictif de sa femme, Fillon ne parle pourtant que des dépenses qui seraient trop importantes, et voilà qu’il veut encore réduire le nombre d’emplois de fonctionnaires dans les hôpitaux, l’Éducation…, rallonger le temps de travail et autres cadeaux aux plus riches. En fait, « faire des économies » ça veut dire faire payer plus encore aux travailleurs et aux plus modestes.

Macron va exactement dans le même sens, en parlant de supprimer 60 milliards des budgets publics et 120 000 postes de fonctionnaires. Le banquier Macron, c’est une synthèse de Hollande et de Fillon. Beaucoup de dirigeants du PS se rallient à lui, ressortant au passage le coup du « vote utile » pour barrer la route à Marine Le Pen. Le Pen est assez haut dans les sondages, et régulièrement, elle déverse sa démagogie raciste pour faire oublier que son programme défend en fait les plus riches, vu qu’elle est elle même d’une famille de millionnaires. Et son soi-disant programme social ne s’attaque jamais aux grands patrons, au contraire : elle l’a dit elle même, son modèle, c’est le milliardaire américain Trump, le représentant d’un capitalisme sauvage et raciste.

to vote or not to vote ?

C’est vrai qu’il y a de quoi être écoeuré, et on comprend que certains pensent s’abstenir pour montrer leur rejet de cette parodie de démocratie. Mais en l’absence de manifestations de masse, ou de l’appel clair d’une force politique large des jeunes et des travailleurs, l’abstention reste surtout une protestation passive qui n’inquiète nullement les principaux dirigeants de la droite, du PS, ou du FN… Pourtant, on peut utiliser cette élection pour exprimer notre rejet de leurs magouilles et de leur politique ! On peut dire qu’il y en a assez de ces politiques dont on voit le résultat années après années : les salaires trop bas, les emplois précaires, surtout pour les jeunes, les services publics détruits… Tout cela avec un seul résultat : des riches toujours plus riches, et une majorité de la population qui vit dans la galère.

C’est pour cela que la Gauche révolutionnaire appelle à voter pour Mélenchon, pour commencer à rassembler tous ceux et toutes celles qui en ont assez du capitalisme et de sa loi du profit et de l’exploitation.
Même si la défaite de Valls dans la primaire du PS était une bonne chose, le vainqueur, Hamon, n’a pas été plus loin. Refusant de profiter de cela pour rompre enfin avec l’appareil du PS (il l’a malheureusement montré, en investissant pour les législatives des candidats comme Valls ou El Khomri), il se retrouve à ne proposer en fait qu’une nouvelle version de ce que le PS a déjà fait : une campagne électorale plus à gauche mais avec des candidats qui défendent une politique libérale.

Votons Mélenchon pour défendre les intérêts de la majorité de la population !

Nous pouvons être des millions à voter pour Mélenchon au premier tour. Malgré des divergences, plus on sera nombreux, plus cela constituera un vote clair de rejet de la politique du PS, de LR (donc de Macron) et du FN.

Mélenchon et la France insoumise sont pour l’augmentation de 175 € du salaire minimum, une vraie retraite à 60 ans, une sixième semaine de congés, des investissements massifs dans les services publics et la planification écologique de l’économie pour créer des millions d’emplois utiles… Ces mesures sont positives et sont un premier pas pour permettre de commencer à rassembler tous ceux et toutes celles qui en ont assez du capitalisme et de sa loi du profit et de l’exploitation.

Préparer la bataille

Des milliers de travailleurs et travailleuses sont en grève ou en action chaque jour. Ces luttes vont continuer même si elles seront absentes des médias : la colère est énorme, il n’y a pas de résignation !

C’est pour cela aussi qu’il faut utiliser la campagne et le vote Mélenchon, pour encourager ces combats et leur donner une perspective politique. Nos votes peuvent vraiment rassembler notre camp avec un candidat qui défend des politiques radicalement différentes des pro-capitalistes. Être organisés, voilà ce qui va être indispensable pour construire une riposte efficace face aux politiques d’austérité et pour lutter contre ce système absurde et criminel qu’est le capitalisme. Ce qu’il nous manque, c’est une véritable force politique de lutte, un parti de masse, réellement démocratique, qui parle non seulement de changer cette Vème république injuste et antidémocratique mais défende également le projet d’une société débarrassée de l’exploitation et de la loi du profit, une société socialiste démocratique. C’est un tel parti de lutte qui sera un réel rempart au Front National.

Pour stopper les plans des capitalistes ou mettre en oeuvre les propositions de Mélenchon, il faudra une vaste lutte, peut-être une grève générale, des travailleurs et des jeunes tous ensemble. La campagne électorale doit permettre de s’y préparer.

Contre le capitalisme, pour le socialisme !

Le vote pour Mélenchon et la France insoumise peuvent être un début, mais il va falloir aller plus loin. Il faut réorganiser toute la société sur des bases socialistes démocratiques, en plaçant l’ensemble des grands moyens de production en propriété publique, sociale, pour planifier démocratiquement l’économie en fonction des besoins, éradiquant ainsi le profit et l’exploitation. Voilà pour quoi la Gauche Révolutionnaire se bat en France et dans 45 autres pays dans le monde, grâce à notre organisation internationale, le Comité pour une Internationale Ouvrière. Faites campagne avec nous, rejoignez-nous dans cette lutte !

Retrouvez en images, les photos de notre interventions, ci-dessous. Photos par François Simon

Share Button