Educatel : licenciées mais pas abattues !

thumbnail_EducatelLa liquidation d’Educatel (enseignement à distance), à Saint-Étienne du Rouvray (76), a été prononcée avec le licenciement de 60 employé(e)s (voir l’Égalité n°181). Mais les déléguées syndicales ne baissent pas les bras !

La Dirrecte (l’inspection du travail) a en effet validé le plan de licenciement (PSE) alors que celui-ci repose sur la volonté de fermer la boîte. C’est avant tout une opération financière alors qu’Educatel avait un chiffre brut d’exploitation en hausse, et une activité toujours aussi importante. Et la trésorerie d’Educatel était régulièrement ponctionnée pour alimenter les comptes d’autres entreprises détenues par le PDG M. Rousseau (2,5 millions d’euros de service intergroupe facturés sur 7,5 millions de chiffre d’affaires, pas difficile de mettre ainsi une entreprise en faillite…). On peut se demander si la Dirrecte a pris réellement le soin d’examiner le dossier avant de valider le PSE.

Les déléguées syndicales ont donc décidé de contester le PSE devant le tribunal administratif, et fait adopter cela en comité d’entreprise malgré l’opposition de la direction. La Dirrecte a-t-elle correctement examiné le dossier et cherché d’éventuels vices de procédure ? Si la direction a couvert un PSE qui est en fait bidon, la mesure permettra à tous les salariés de contester leur licenciement devant les Prud’hommes, ce qui ouvrira le droit à une récupération des salaires non payés et autres indemnités. Faire payer au maximum ces patrons voyous et profiteurs !

Share Button