Contre la casse sociale chez Total, les raffineurs de Grandpuits lancent la grève

Contre le plan de reconversion piégé que Total veut imposer, les raffineurs de Grandpuits (77) ont marqué leur rejet par une première grève de 48h les 10 et 11 décembre. Alors que le site compte 460 travailleurs (400 CDIs et 60 CDDs), le nouveau plan ne laisserait que 250 postes, pas un de plus ! Soit 200 emplois directs supprimés, ajoutés à 500 emplois indirects en frappant les sous-traitants.

Les travailleurs ne sont pas dupes. La direction leur faisait miroiter « zéro suppression d’emploi » mais il n’en est rien !

L’accord de reclassement est un pur chantage : après deux refus – même pour un poste à l’autre bout du monde (style plateforme pétrolière en mer du Nord…) – le travailleur recevrait un an de congés de reclassement et une fin de contrat définitive. Personne n’oublie la raffinerie de Flandres où, au bout de 7 ans, les promesses du plan de reclassement n’ont jamais été tenues.

La direction veut pousser les travailleurs à se battre entre eux pour les postes restants, aux conditions de travail dégradées. Les mesures d’accompagnement, sur lesquelles Total prétendait « lâcher les vannes », ne sont pas acceptables. D’autant qu’elles sont « lâchées » au compte-goutte, laissant les ouvriers dans le noir quant à leur futur. Les travailleurs dénonçaient encore la difficulté d’échanger avec la direction lors d’une réunion avec celle-ci mercredi 16 . Un ouvrier nous disait « C’est des malins, faut un dico pour leur parler ! »

Ce jeudi 17 décembre, les ouvriers ont de nouveau massivement fait grève car le patron a posé des consignes de dégazage pour préparer le site au futur démantèlement ! Mais comme le dit Adrien, délégué CGT, « On n’est pas d’accord, et on a expliqué au patron ce matin : c’est les travailleurs qui maîtrisent l’outil de production, et si on décide de ne pas dégazer, on ne dégazera pas ! ». Les travailleurs ont raison et la lutte va continuer ! Ce devrait être à eux de décider ! Si Total ne veut pas écouter, alors la raffinerie doit être nationalisée, sous le contrôle des travailleurs et de la population, dans le cadre d’un monopole de service public de l’énergie !

Vous pouvez donner à la caisse de grève: https://www.cotizup.com/raffineursgpsggvenlutte?fbclid=IwAR1LiUhT1Uw7nPu-zsV96UCDri5K60ObFkh4GyolMBHIdtopeYY0fYogyYk