54 jours de grève pour les nettoyeurs du site EDF à Nanterre

p14_Greve-nettoyage-la-providence-EDF-Nanterre_C_LO_resultatDepuis le 22 février, dix travailleurs de l’entreprise de nettoyage sous-traitante La Providence sont en grève sur leur site EDF de Nanterre-Pablo Picasso. Les travailleurs demandent la fin des temps partiels imposés : assez de travailler 14,5 heures ou 20 heures par semaine ; la fin des salaires de misère avec un treizième mois et des augmentations de qualification : avec 20, 28 ans d’ancienneté, pas un iota d’avancée sur les grilles !

EDF est complice de cette situation car en faisant appel à un sous-traitant pour que leurs bureaux soient propres, ils font pression pour que la « prestation » soit la moins chère possible, et refusent ainsi de payer correctement pour ces salarié-e-s qui se cassent le dos tous les jours avec des horaires infernaux !

La grève dure par la faute du sous-traitant qui refuse de satisfaire les revendications des travailleurs en lutte. Les « négociations » qui ont déjà eu lieu sont une blague, la direction ne propose que des miettes malgré le fait que les grévistes aient fait des concessions. Ils acceptent de travailler 6 heures par jour alors qu’ils demandent 7, jusqu’à ce que les travaux du bâtiment soient finis en 2019. La Providence refuse de lâcher. Ils ont pourtant trouvé de l’argent pour créer un poste de chef du chef d’équipe ! Ils préfèrent créer un poste inutile que de satisfaire les grévistes. Et ils ont aussi, de manière tout aussi magique, trouvé de l’argent pour payer un huissier qui surveille les dangereux grévistes qui osent distribuer des tracts pour faire connaître leur lutte et réclamer de la solidarité pour leur caisse de grève qui a déjà récolté plusieurs milliers d’euros.

Les grévistes ont déjà recueilli plusieurs centaines de signatures sur une pétition signée par leurs collègues du site d’EDF, ils vont partout, notamment dans les manifs contre la casse de la SNCF, de l’Université… Récemment ils ont lancé une page Facebook (n’hésitez pas à la partager!) en plus de leur caisse de grève en ligne. Soutenez leur lutte !

Cécile Rimboud

Share Button