Victoire de la lutte à l’Hôtel Renaissance Trocadero

870x489_dsc_0397Après la longue grève victorieuse à l’Holiday Inn de Clichy et la victoire éclair (en une journée) à l’hôtel du Collectionneur, les travailleuses et travailleurs des hôtels de prestige et leur syndicat la CGT HPE ont remporté une nouvelle bataille. Il aura suffit de deux jours pour les 18 grévistes (sur 20) de la sous traitance STN Groupe de l’hôtel Renaissance Trocadero pour obtenir toutes ces avancées:

  • 50% du 13ème mois réglé en décembre 2018, 100% du 13ème mois en décembre 2019
  • au 1er juin 2018 une indemnité nourriture de 5,10 € par jour sera versée
  • une pointeuse électronique infalsifiable sera installée au plus tard le 15 juin 2018 et un relevé horaire sera remis chaque semaine à chaque salarié-e qui pointera et dépointera en civil
  • l’ensemble des salarié-e-s passeront au 1er juin 2018 en catégorie B de la convention collective, ce qui se traduira par une augmentation de 20 à 30 € brut par mois
  • une prime de rendement de 2 € par lit supplémentaire sera payée
  • l’abattement de 8% sur l’assiette des cotisations sociales qui ampute les droits sociaux est supprimé au 1er juin 2018
  • le maintien des avantages de site sera assuré en cas de mutation qui devra être obligatoirement être écrite et notifiée au moins 7 jours à l’avance
  • 3 tenues de travail seront fournies chaque année et nettoyées par STN GROUPE
  • aucune perte de salaire pour ces 2 journées de grève, le 1er jour étant payé par STN GROUPE et le second positionné en congé payés.

Encore une fois, la syndicalisation massive et la préparation de la grève et d’un plan de lutte paye pour les salarié-e-s. Leur combat est plus largement un combat contre la sous-traitance qui divise les travailleurs en imposant des conditions de travail différentes sur un même site. Lorsque c’est possible et voulu par les grévistes, ils essayent d’obtenir l’internalisation des salarié-e-s.

Share Button