Ni Front National, ni retour de Sarko, ni politique de Valls !

logo antiraciste

Les élections à peine passées, c’est le retour à la « normale » ? Valls veut continuer pareil, tandis que Sarko et l’UMP d’un côté, le FN et Le Pen de l’autre, vont jouer à qui peut faire monter le plus le racisme… Par contre, le quotidien d’une majorité d’entre nous ne s’améliore pas. Le chômage ne baisse pas, les perspectives d’avenir pour les jeunes sont entre gris foncé et gris sombre. Alors non, il faut que ça change !

Vous pouvez trouver ici le dernier tract édité par les militants jeunes de la Gauche Révolutionnaire

Les super riches ont vu leur fortune encore augmenter (si, si c’est possible) : Bettencourt (propriétaire de L’Oréal) possède désormais la bagatelle de 37,2 milliards d’euros (4,65 milliards de plus). Mais ça, c’est pas parce qu’on a acheté plus de parfums ou de sacs l’année passée. C’est parce que, avec l’aide du gouvernement Valls, ces grands patrons imposent des salaires toujours aussi bas et peuvent faire ainsi un max de profits. Pourtant avec la fortune de ces super riches ou avec les profits des grandes entreprises (62 milliards pour les 40 premières en 2014), on pourrait régler la plupart des problèmes sociaux : logement, chômage, Santé, Education…

Le 9 avril dernier, des centaines de milliers de travailleurs ont fait grève, autant à Carrefour, Sephora,… qu’à La Poste, dans les Hôpitaux et les écoles… Évidemment les principaux médias en ont peu parlé. Ils sont aux mains des grands groupes financiers – les même que les politiciens, que ce soit Valls, Sarko, ou Le Pen, servent.

Alors qu’il y avait plus de 100 000 personnes dans la rue à Paris, Marine Le Pen a quand même eu le droit au journal de 20h de TF1 pour parler de sa querelle politico-familiale.

Mais même si les médias ne veulent pas en parler la colère est bien là et elle grandit !

Des déclarations racistes pour couvrir une politique antisociale

Alors, des politiciens au FN, à l’UMP et même certains se disant de « gauche », essayant de cacher tout ça, nous ressortent régulièrement la carte du racisme pour diviser. C’est très à la mode de cibler les musulmans, comme l’année dernière c’était les Roms ou à d’autres moments les « Noirs ».

Là on a encore eu droit à la polémique sur « le foulard à l’Université », initiée par une membre du gouvernement Valls. Comme si les étudiants ne pouvaient pas s’habiller comme ils le souhaitent. Mais les budgets des universités sont insuffisants, de nombreux étudiants n’arrivent pas à suivre les cours faute de bourses suffisantes et sont obligés de travailler, bref comme ce que fait le gouvernement ne va pas, c’est beaucoup plus pratique de vouloir faire un buzz à coup de déclarations discriminatoires.

Pareil pour ce maire, à Chalons sur Saône, qui dit que c’est au nom de la « laïcité » qu’il n’y aura plus de repas de substitution quand la cantine proposera des plats comportant du porc. Depuis quand la laïcité va jusque dans les assiettes ?

Et d’ailleurs ça a été repris comme une des principales propositions du Front National pendant les départementales. Il s’agit de faire monter les réflexions racistes, et de créer des problèmes là où il n’y en a pas. Parce que derrière cette mesure en fait, il y a surtout la volonté de réduire le choix et donc la qualité des repas fournis par les cantines scolaires et de pousser des familles à retirer leurs enfants de celles-ci. Ailleurs, c’est carrément les enfants de chômeurs comme à la mairie du Pontet, tenue par le FN, qui sont visés avec la suppression de la cantine gratuite pour eux.

Lutter ensemble !

Des politiciens, des journalistes se servent du racisme pour détourner l’attention, tenter de nous diviser et parler de faux problèmes pour ne pas régler les vrais.

Car pendant ce temps, les patrons des grandes multinationales, les banquiers, et les groupes d’actionnaires, se frottent les mains. La politique qui est menée est conforme à leurs intérêts et ce ne sont pas les médias qui viendront dénoncer cela.

Alors c’est à nous de prendre les choses en main, en s’organisant contre le racisme et le capitalisme, parce que c’est l’unité dans la lutte des jeunes, des travailleurs, des chômeurs, hommes ou femmes, français ou pas, qui fera reculer cette politique au service des riches, et le racisme avec.

Nous luttons contre le Front National, contre la politique de Valls-Hollande, contre le racisme, l’islamophobie, l’antisémitisme, le sexisme… contre toutes ces discriminations qui n’ont qu’un objectif, nous diviser pendant que les vrais responsables, les capitalistes, continuent de s’enrichir.

Mène campagne avec nous pour du boulot, un logement et un avenir pour tous et toutes, et pas de racisme !

Share Button