Les femmes de ménage des toilettes des gares parisiennes en colère

toilettes-gare-sncf-paris-greve-1-854x641La SNCF est championne pour sous-traiter le travail et le rendre inhumain ! Au minimum 3 boites de nettoyage différentes dans chaque gare parisienne pour astiquer en silence ! Sous-traiter c’est un bon plan pour casser une éventuelle solidarité, et appliquer tranquillement des conditions de travail dingues.

2THELOO emploie principalement des femmes de ménage pour nettoyer les toilettes. Ces courageuses doivent astiquer, subir des horaires impossibles (la nuit, les jours fériés et à l’aube), sans être payées décemment (salaire minimum avec zéro prime de dimanche, de férié, de nuit…), faire l’hôtesse d’accueil, et tout cela avec le sourire !

Des travailleur.ses de 2THELOO ont fait grève en 2015 pour protéger leurs conditions de travail. Mais depuis 2018, l’entreprise sous-traite ses travailleur.ses à Derichebourg. Plus simple pour casser encore les conditions de travail ! Aujourd’hui le contrat arrive à terme et 2THELOO – sans scrupules – leur propose : soit de changer de lieu de travail, soit de se voir appliquer la convention collective du commerce, désavantageuse par rapport à la convention collective du nettoyage, anciennement appliquée.

Les grévistes ont fait fermer les toilettes du 24 juin au 5 juillet, avant de se faire dégager du piquet sous peine de payer 500€ d’amendes par jour grévé ! En pleine chaleur et vacances scolaires, il est évident que leur grève dérange, et c’est tant mieux. Le combat n’est pas fini ! Elles ont besoin de notre soutien !

Pauline Isambert

Share Button