Le RN, idiot utile du Macronisme

P2309117D2126911G_px_640_Le Rassemblement National est arrivé premier aux élections européennes devant LaREM. Néanmoins, c’est loin d’être une déferlante. Ils augmentent de 575 000 voix depuis 2014, mais ils reculent en pourcentage, n’obtenant pas le soutien massif qu’ils espéraient. Pourtant Macron, Philippe et toute cette clique se considère comme victorieux : leur grande satisfaction c’est que la FI n’a pas fait un grand score, comme Philippe l’a mentionné à l’Assemblée Nationale en réponse à Ruffin. Le RN quant à lui, n’est qu’un parti de droite, raciste, mais qui défend la même politique au service des plus riches.

Le seul rôle de l’ex-FN est de détourner systématiquement les travailleurs, les chômeurs, les précaires, etc… pour les opposer entre eux plutôt qu’à la source de leurs misères. Ils font de la propagande raciste contre les migrants, mais n’ont aucun réel programme et ne s’attaquent jamais aux riches qui s’accaparent toutes les richesses, ferment les usines et créent du chômage. Le RN n’est donc qu’un défenseur du capita- lisme et n’est nullement l’opposition qu’ils prétendent être.

Macron, le réel gagnant

Dans tout ça, c’est Macron qui en tire profit, car la colère contre sa politique pour les capitalistes est captée par un RN qui est contre l’augmentation du SMIC, qui vote contre l’inégalité hommes-femmes au parlement européen et qui vote pour les mesures de répression contre les Gilets Jaunes ! LaREM et le RN tentent de dévier le clivage « droite-gauche » à un clivage « droite-droite extrême » avec la formule de Macron « progressistes contre nationalistes », comme si sa contre- révolution sociale était progressiste… Dans cette tactique, ils cherchent à écarter l’idée d’une politique réellement de gauche, pour et par les travailleurs, qui s’oppose aux privatisations, à la casse du service public, qui se bat pour les salaires, etc. Le RN n’est que l’idiot utile, l’assurance vie du macronisme.

Le Rn profite de l’absence d’un parti de masse de travailleurs

La bataille des Gilets Jaunes, les grèves dans l’éducation, La Poste ou la Santé ainsi que toutes les autres luttes, auxquelles le RN est très hostile, montrent des aspirations communes : on veut tous vivre dignement, avec un travail aux conditions décentes, de véritables services publics, un partage du travail pour toutes et tous, des bons salaires, en somme un vaste programme que le RN ne veut surtout pas ! Si on veut éliminer la menace du RN, il nous faut une force politique de masse et de lutte contre le capitalisme !

Par Yohann Bis

Share Button