Le nettoyage encore en lutte

P13_Greve_La_Providence_EDF_C_LODepuis le 22 février, dix travailleurs de l’entreprise de nettoyage sous-traitante La Providence sont en grève sur leur site EDF de Nanterre-Pablo Picasso. Les travailleurs demandent la fin des temps partiels imposés, la fin des salaires de misère et la progression sur les grilles salariales. Les négociations avec la boites ont une blague, ils ne proposent que des miettes : 0,08 €/heure en plus. Ils menacent aussi de licencier deux camarades afin de réprimer la grève.

Article publié dans l’Egalité 189

EDF est complice de cette situation car en se servant d’un sous-traitant ils font pression pour que le coût de la « prestation» soit minime et refusent ainsi de payer correctement pour ces salariés. La précarité de la sous-traitance permet de faire pression sur les salariés, les obligeant à faire ce qu’on leur dit au risque de perdre leur contrat ou d’être muté. Cette situation n’est pas un cas isolé. Tant que la sous-traitance existera beaucoup de salariés auront de terribles conditions de travail et seront mal payés.

Par Nosu

Share Button