Grève à la RATP : « on se bat pour tout le monde »

81758888_765822423894236_45023034062405632_nLes grévistes de la RATP ont eu le droit à tous les mensonges dans les médias. On a l’habitude des mensonges sur les privilèges, comme à chaque fois qu’il y a une grève dans les transports… il y a les mensonges sur les salaires mirobolants, alors qu’un chauffeur RATP gagne 1800 € brut, c’est pas la panacée, surtout quand on embauche à 4h et qu’on n’a guère de weekends ou de jours fériés… Mais maintenant si on en croit les éditorialistes de BFMTV ou le gouvernement dès qu’on est au-delà du SMIC maintenant on est un gros privilégié… (Bon sauf quand on est un patron évidemment mais ça doit être à cause du ruissellement imaginaire.) Avec la grève, certains agents ont pu passer Noël avec leurs gamins pour la première fois de leur carrière ! On a eu aussi les mensonges sur les chiffres de grévistes qui baissaient de manière faramineuse pendant les vacances… alors qu’il n’y avait pas plus de trains qui circulaient. Les conducteurs ont une explication simple : les gens des bureaux reprenaient pendant les vacances, et les gens en congés n’étaient logiquement pas comptés grévistes.

Sur le piquet de grève de la ligne 7, les agents tiennent leur quai chaque matin, sur les heures d’ouverture de la ligne, de 6h à 9h30. Sur 300 conducteurs de la ligne, il y en a moins de 10 qui roulent. Les « maîtrise » roulent en binôme avec les conducteurs de la « RG », la « réserve générale », un contingent d’agents habilités à rouler sur toutes les lignes et qui ont des (grosses) primes. Les agents qui « tractionnent » (qui conduisent) se font traiter d’égoïstes quand ils rentrent à quai. Est-ce que les voyageurs qui prennent le métro vont les engueuler sur leur piquet ? « Jamais ». Par contre, soutenir, oui : « il y a des gens qui nous disent : bravo, vous faites ça bien ». Il y a des gens qui mettent de l’argent dans la caisse de grève.

Les grévistes savent que s’ils sont en grève c’est parce que cette contre-réforme concerne tout le monde. « On se bat pour tout le monde, alors il faut que les autres secteurs nous rejoignent ». Mais ça commence à se tendre après 32 jours de grève, les caisses de grève de lignes ont tardé à se mettre en place et sur l’argent c’est un peu l’inconnue. Lors de l’AG qui a rassemblé la 7, la 7 bis et la 5, la position des grévistes était claire : « La semaine de la rentrée, celle du 6 au 10, va être déterminante, on va mettre le paquet ». « On ne veut pas de négociations. On veut le retrait. Si on s’assoit à la table du Ministre, c’est qu’il y a quelque chose à négocier. Donc on s’assoit pas ». Les grévistes ont raison, les dirigeants des syndicats n’ont rien à faire à Matignon mardi ! « Pour la semaine prochaine, tout le monde est délégué de l’AG, à nous de faire reprendre la grève à un maximum de collègues le 6 ». Mais aussi aux conjoint(e)s, aux amis… pour que cette semaine la grève soit la plus forte et la plus large possible, et en particulier en perspective de la grève interprofessionnelle de jeudi 9 janvier.

Les agents de la 7 ont réalisé un clip épique pour soutenir la grève : https://www.youtube.com/watch?v=_1GSOMo2NWU

Leur piquet est au terminus à La Courneuve et chacun y est le bienvenu. N’hésitez pas à y passer pour soutenir et discuter avec les grévistes !

82550237_779917709173516_1426251578351812608_n

Share Button