« Et hop Lubrizol ! Et nos poumons s’envolent ! »

college-jean-Lecanuet-rouen-lubrizol-854x641Ce lundi 7 octobre, une vingtaine de membres du personnel enseignant et non enseignant du collège Lecanuet, situé Rouen gauche, se sont déclarés grévistes et ont tenu un piquet de grève devant les grilles du collège aux mots d’ordres de « Elèves sacrifiés, ça ne peut plus durer. Lubrizol, on veut la vérité » ou « La pollution c’est comme la gangrène, on l’élimine ou en crève » ; plusieurs parents d’élèves sont venus les soutenir, demandeurs d’une action commune. Face à la cacophonie des institutions comme au maintien des élèves dans une totale absence de protection (à part des consignes locales comme « ne pas courir dans la cour »), le personnel du collège s’était réuni en AG le jeudi 3 octobre d’où avaient émergé les revendications d’un suivi médical pour les personnels et les élèves, ainsi que la réalisation d’analyses précises dans le périmètre. Une rencontre avait eu lieu le lendemain avec des délégués de parents d’élèves afin de mettre en place une action commune.

Une délégation du personnel avait été reçue par l’Inspecteur d’académie adjoint, à la demande de l’IA, et s’est vue entendre que l’éducation nationale suivait les indications du préfet pour ouvrir ou fermer les établissements scolaires et prendre les mesures nécessaires. Face aux remontées en termes de symptômes chez les élèves, l’IA s’appuie sur le fait que le préfet a déclaré que l’air était « normal » pour laisser les établissements ouverts. Devant cette fin de non recevoir, la grève a été maintenue.

Réunis de nouveau en Ag, les grévistes ne reconduisent pas à mardi mais appellent les parents à participer massivement à la manifestation du mardi 8 octobre, à une réunion le vendredi et soulignent la nécessité de la création d’un collectif de lutte sur le long terme.

D’ores et déjà les collègues ont diffusé dans l’après midi sur toutes les écoles du secteur un tract à destination des personnels et des parents avec les revendications suivantes :

– Création de fonds de suivi médical, sanitaire et environnemental pour une gestion à long terme

– Application du principe de précaution dans tous les établissement scolaires

– Information efficace des personnels responsables d’enfants

– Obtention du statut de catastrophe technologique

Geneviève

Share Button