Deux grévistes à l’hôpital au Park Hyatt Vendôme : où s’arrêteront la violence et la lâcheté patronales ?

Agression Hyatt 12 octobre 2018Cela fait près de trois semaines que plus de cinquante femmes et valets de chambre et équipiers du palace Park Hyatt Vendôme sont en grève dans la rue de la Paix. Comme nous l’écrivions dans un précédent article, les grévistes réclament la fin de la sous-traitance (faite par la société de nettoyage STN), une augmentation de 3€/heure, des élections professionnelles pour avoir des délégués sur place… Jusqu’à présent l’hôtel n’a jamais voulu rencontrer les délégations ou ouvrir des négociations, mais elle a recours à des méthodes criminelles pour briser la détermination des grévistes !

Manœuvres d’intimidation et illégalité

Les grévistes ont déjà dû faire face à de nombreuses manœuvres d’intimidation. Omniprésence de la police, huissiers, mensonges de la part du directeur de l’hôtel, seaux d’eau froide lancés sur des déléguées syndicales par les fenêtres de l’hôtel… Et ce n’est pas tout ! L’hôtel refuse de laisser circuler les représentants du personnel élus dans l’enceinte de l’hôtel. C’est complètement illégal, c’est même un délit : le délit d’entrave, puni de 7 550 euros d’amende.

Tous les matins, la direction de l’hôtel tente de faire rentrer d’autres travailleurs de la société-voyou STN. Ces travailleurs n’ont souvent pas de contrat de travail en règle. Les syndiqués et délégués CGT qui exigent de voir les contrats de travail se font rentrer dedans par les vigiles !

Agression Hyatt 12 octobre 2018 (2)Deux grévistes à l’hôpital

Ce matin, vendredi 12 octobre, deux grévistes ont été sauvagement agressés par des agents de sécurité qui voulaient encore faire rentrer de force des femmes de chambre. Les deux camarades ont été emmenés en urgence par les pompiers. À l’heure où nous écrivons, l’un d’entre eux est sorti de l’hôpital avec un arrêt de 15 jours et va porter plainte, l’autre est encore hospitalisé.

Honte à Hyatt ! Quand cette violence va-t-elle cesser ?

Seulement avec un soutien aux grévistes massif, inébranlable et une pression énorme sur l’hôtel. Hyatt doit craquer, Hyatt va craquer ! Les grévistes, comme ils le scandent tous les jours devant l’hôtel, réclament : « RESPECT ET DIGNITÉ ». Soutenons-les dans ce juste combat qui est notre combat à toutes et tous !

> Rassemblement devant l’hôtel samedi 13 octobre, 5 rue de la Paix 75002 Paris, à 12h

> Passez au piquet de grève pour soutenir les grévistes, 5 rue de la Paix 75002 Paris, métro Opéra

> Versez à la caisse de grève en ligne ou remettez vos dons aux militant-e-s de la Gauche révolutionnaire qui les reverseront à la caisse de grève sur place

> Inondez de mails de protestations la direction de l’hôtel : paris.vendome@hyatt.com (copie à grcontact@hotmail.com)

Par Cécile Rimboud

Share Button