Grève au palace Park Hyatt Vendôme à Paris

42953249_1164252510380158_9172165267793379328_nDepuis une semaine, une cinquantaine de femmes de chambre et équipiers du palace parisien Park Hyatt Vendôme, dans la (très, très) riche rue de la Paix, sont en grève illimitée. Ils revendiquent de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail. Dans un Palace qui accueille des clients qui « pourraient à eux seuls résoudre la faim en Afrique », selon un gréviste, le fait d’avoir du personnel payé décemment devrait être la moindre des choses ! Mais derrière les façades luxueuses, c’est la précarité qui règne pour les travailleurs et travailleuses. Les femmes de chambre en grève ne sont même pas employées directement par l’hôtel mais par une société de nettoyage, STN. Elles sont payées un malheureux SMIC, alors que dans ce palace, une suite peut coûter 16.000 €/nuit ! Un travailleur de l’hôtel nous a dit qu’une simple bouteille d’évian 50 cl coûte 9 € ! Dans cet hôtel, il a déjà fallu une lutte acharnée pour que les équipiers en cuisine cessent de travailler 14h/jour et que toutes les heures soient payées.

Les revendications sont : la fin de la sous-traitance et l’embauche de tou-te-s les salarié-e-s qui bossent à l’hôtel, une augmentation de 3€/heure, des élections professionnelles pour avoir des délégués sur place, la diminution des cadences, une prime d’intéressement, la prise en compte de la pénibilité et le droit au 1% logement. Des revendications que l’hôtel a largement les moyens de satisfaire ! Mais la direction a annoncé qu’elle ne lâcherait rien. Depuis le début de la grève, elle n’a jamais ouvert de négociations et envoie même des mémos mensongers aux clients, prétendant que la grève est contre Macron ! Et le directeur envoie huissiers, gardes du corps privés et même appelle la police pour tenter d’intimider voire d’agresser les grévistes !

Les grévistes tiennent le piquet de grève devant l’hôtel de 6h à 18h30 tous les jours, dimanche compris. Ils sont unis et déterminés. La grève est soutenue par la CGT HPE (Hôtels de Prestige et Économiques), la CGT Paris et la CGT Commerce depuis récemment. La Gauche révolutionnaire soutient la lutte depuis le début. Les grévistes ont aussi reçu la visite des postiers du 92, en grève depuis 6 mois et nombreux messages de solidarité. Mais il leur faut beaucoup plus de soutien ! Passez sur le piquet de grève ! Au 5 rue de la Parix, 75002, Métro Opéra. Versez à la caisse de grève en ligne, ou sur place ! (Il est également possible de remettre des dons aux militant-e-s de la Gauche révolutionnaire pour qu’il soit transmis directement aux grévistes.)

  • Pour soutenir la grève, venez participer au premier barbecue rue de la Paix jamais organisé ! C’est ce mercredi, à 12h30 devant l’hôtel.
  • Une grande manifestation aura lieu le vendredi 5 octobre, à 12h30 qui partira de l’hôtel 5 rue de la Paix pour se rendre au Hyatt Madeleine, 28 bd Malesherbes.

Par Cécile

Share Button