Le 24 mars, continuons la lutte, tous ensemble !

Manifestation-contre-le-projet-de-loi-de-reforme-du-Travail-le-9-mars-2016-a-Nantes_afp-article

Manifestation contre la loi Valls-El Khomri 9 mars 2016 à Nantes @AFP DOMINIQUE FAGET

La mobilisation de dizaines de milliers de lycéens et d’étudiants à travers tout le pays continue de grandir contre les sales manœuvres de Hollande et Valls. Et toujours plus de travailleurs soutiennent la lutte et se préparent à la grande grève du 31 mars.

Texte du dernier tract publié le 21 mars, à télécharger en format PDF en cliquant ici

La loi El Khomri sur le «travail», n’a pas changé sur le fond contrairement à ce que dit Valls (on est habitués à le voir mentir ceci dit). La loi permettra toujours : des journées de travail plus longues (10 voire 12h), des semaines tout aussi longues (46 voire 60 heures), des facilités pour virer les salariés, ou pour moins payer les heures supplémentaires… Le changement, c’est une exploitation encore aggravée pour le seul bénéfice des super riches et des grands patrons.

Aujourd’hui, pour la plupart des jeunes, l’avenir c’est la galère. Avec la loi «travail», ça va devenir un enfer.

Il faut construire un mouvement de masse, travailleurs, lycéens, étudiants, tous ensemble. C’est ça qui fera reculer le gouvernement, et qui permettra de stopper toute sa politique, et c’est maintenant qu’on peut le faire, pour empêcher ce retour en arrière d’un siècle que veut imposer Valls.

Mobilisation le 24 mars et grande grève le 31 mars, travailleurs, lycéens, étudiants, ensemble !

41 milliards d’euros d’argent public ont été donnés aux entreprises en 2015. Ils ont été dans la poche des actionnaires et des patrons. Par exemple, La Poste, pour 2015, a reçu 318 millions d’euros de fonds publics, a annoncé 635 millions de bénéfices mais a supprimé 7600 emplois ! Valls-Hollande ne font pas cette loi pour aider la création d’emploi (faciliter les licenciements ça sert à… faciliter les licenciements, rien d’autre). Ils font cette loi pour permettre aux grands patrons, aux capitalistes, de s’enrichir toujours plus.

Pas étonnant que l’organisation des grands patrons, le Medef, la droite avec Sarkozy et autre, les médias capitalistes (de TF1 à BFM) soutiennent cette loi. Et demain, pour nous diviser, on nous ressortira l’excuse de la menace FN, ou la propagande raciste contre les migrants… ?

Hors de question de se laisser avoir. Dans la lutte on est tous ensemble, car nous sommes des millions à avoir les mêmes intérêts : ne plus subir la dictature des super riches qui détruisent nos vies.

Le 24 mars c’est une nouvelle journée de mobilisation pour que le 31, à l’appel de tous les syndicats qui sont réellement contre le projet de loi (CGT, Solidaires…), des lycéens et étudiants en lutte, on fasse une vraie grève : travail, cours,… on arrête tout ! C’est en avançant vers une grève générale qu’on peut battre ce gouvernement et stopper enfin cette politique et ce système pourri.

Le capitalisme, il y en a assez !

Assez de ce système où les guerres pour le profit ruinent des pays entiers et poussent des millions de personnes à fuir. Assez de travailler comme des fous pour qu’une poignée fasse du fric avec nos besoins essentiels : la Santé, l’Education, la Nature. Assez de la répression contre celles et ceux qui osent contester et réfléchir. Assez du «travaille, consomme, et ferme ta gueule» que nous impose le capitalisme.

Nous luttons pour réellement changer la société, en finir avec le capitalisme et sa loi du profit. Il faut une révolution, de masse, pour construire une société démocratique, où l’économie est organisée par tous et toutes pour la satisfaction des besoins : le socialisme.

Dégageons la loi «Travail» et finissons-en avec la politique de Valls-Hollande

Share Button