Déclaration commune d’El Militante/Izquierda Revolucionaria et du CIO

declarationcommUne rencontre entre organisations révèle un important terrain d’entente

Nous publions ci-dessous une déclaration commune convenue entre le Comité pour une Internationale Ouvrière et Izquierda Revolucionaria (Gauche révolutionnaire, une organisation marxiste présente dans l’État espagnol, au Mexique et au Venezuela également connue sous le nom de leur journal, El Militante)

Entre le 20 et le 22 septembre, des camarades représentant les deux organisations se sont réunis à Londres pour des discussions approfondies au sujet de la situation internationale et des développements spécifiques en Espagne et en Grande-Bretagne. En plus de ces discussions très productives, une réunion a aussi eu lieu avec les principaux membres dirigeants du Socialist Party (section du Comité pour une Internationale Ouvrière en Angleterre et au Pays de Galles). En plus des discussions sur les perspectives et les analyses, les tâches auxquelles la classe ouvrière est confrontée ainsi que les tâches et les tactiques nécessaires pour construire des organisations socialistes combatives au niveau national et international ont également été pleinement débattues. Il y a aussi eu une discussion approfondie sur l’histoire de chaque organisation nationale et internationale.

Au cours de ces discussions, il était clair que de fortes zones d’accord existent entre les deux organisations sur toutes ces questions. Nous pensons qu’il existe un accord suffisant pour nous engager avec enthousiasme dans un processus de nouvelles discussions et de collaboration. Il est également nécessaire pour les membres et la direction de chaque organisation de faire pleinement connaissance les uns avec les autres.

Le degré d’accord qui existe entre nos deux organisations signifie qu’il y a une base suffisante pour œuvrer en faveur d’une collaboration plus large et plus profonde sur une base politique de principe. Cela ne signifie pas qu’un accord existe sur tous les détails ou toutes les questions, mais bien sur les principales analyses politiques, méthodes et tâches nécessaires pour la classe ouvrière et les socialistes combatifs aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

Ces discussions ont été extrêmement positives et représentent une étape très importante pour les deux organisations. Pour favoriser ce processus, une série d’échanges, de visites et de partage de matériel a été convenu, à organiser dans les prochains mois.

22 septembre 2016

Share Button