Critique révolutionnaire : Le Jeune Karl Marx de Raoul Peck

374770.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxIl y a bientôt 170 ans, en 1848, Karl Marx écrivait pour la Ligue des Communistes son premier Manifeste, à la fois analyse du capitalisme et texte de perspectives pour les révolutionnaires. Le film de Raoul Peck retrace les 5 années de la jeunesse de Marx de 1843 à 1848 : de sa rupture tonitruante avec les Jeunes hégéliens allemands à la prise du contrôle de la Ligue des Justes, à Londres, qui deviendra la Ligue des Communistes et à l’écriture du Manifeste du Parti communiste, en passant par sa rencontre et sa collaboration riche avec Friedrich Engels. Article publié dans l’Egalité 186

Loin d’être un cours théorique et pompeux sur le marxisme ou au contraire un biopic insipide, le film de Raoul Peck aborde en près de deux heures (qu’on ne voit pas passer), d’une manière simple et didactique, l’élaboration du marxisme.

Raoul Peck filme donc la transformation de Marx, de jeune philosophe et publiciste en Allemagne en révolutionnaire militant qui commence à offrir au mouvement ouvrier non seulement le moyen de penser le monde mais aussi et surtout de le changer. Il écrira en 1845 dans ses thèses sur Feuerbach  : « Les philosophes jusqu‘à présent n’ont fait qu’interpréter le monde de diverses façons : il s’agit maintenant de le transformer. »

A travers ses cinq années d’exil, de controverses et de débats avec les anarchistes et socialistes idéalistes français, allemands ou anglais, tels Proudhon ou Weitling, on voit peu à peu s’élaborer la théorie de Marx, le matérialisme historique et la dialectique scientifique, comme une pensée vivante en prise avec la réalité économique, sociale et politique de son époque.

Cette théorie pour l’action en prise avec le réel c’est ce qui fait la force du marxisme. C’est ce qui a permis aux socialistes au XIXème et XXème siècle d’organiser la classe ouvrière afin qu’elle se débarrasse de ses chaînes et trouve les voies de son émancipation. C’est ce qui fait que plus d’un siècle et demi après son élaboration, le marxisme reste le meilleur moyen de comprendre la société capitaliste et ses évolutions mais aussi d’agir pour en finir avec l’exploitation de l’Homme par l’Homme.

La Gauche révolutionnaire vous le recommande !