Les ouvrières MMD Louis Vuitton gagnent par KO!

GReve louis vuittonBernard Arnaud alias « merci patron », géant du luxe LVHM, n’a plus qu’à se rhabiller. Les sacs à mains à plus de 1000 euros pièce seront toujours au même prix, mais dans le profit gigantesque de l’actionnaire, une partie va passer dans les poches des travailleuses.

Du jeudi 21 au mercredi 27 avril, les 380 salariés de la manufacture de la maroquinerie du Dauphiné ont fait grève avec le blocage du site de production de sac à mains Louis Vuitton. Elles fabriquent 1800 sacs par jours soit 15000 par semaine. Aucun sac à main n’est sorti pendant le blocage, Vuitton n’ayant plus de réserve a été obligé de négocier avec les ouvrières.

Pendant les Négociations annuelles obligatoires, (NAO) leur direction ne voulait pas les augmenter plus de 5 centimes de l’heure. Les ouvrières nous disent : le prix d’un sac à main est plus élevé qu’un salaire mensuel, notre travail n’est pas rémunéré à sa juste valeur. Nous avons des tensions avec notre hiérarchie, nos conditions de travail sont difficiles, nous recevons des lettres recommandées avec avertissement pour un rien et nous sommes sermonnées au bureau sans raison.

Les « MMD » ont milité et gagné une augmentation de 45 centimes de l’heure. De plus leur hiérarchie va devoir faire le dos rond face aux travailleuses victorieuses.

Cet exemple montre que le seul moyen pour gagner face aux capitalistes, c’est de s’en prendre à leurs profits en stoppant la production et la circulation des marchandises !

Mathieu J

Share Button