Parti Socialiste: déroute et immobilisme

vente du siège du PS

vente du siège du PS

C’est Olivier Faure (1er secrétaire du PS) qui le dit : « Beaucoup sont encore sonnés par la défaite, certains dans les fédérations veulent encore croire à Macron ». Ils n’ont donc rien compris. La défaite vient du fait des politiques menées pendant 30 ans. Quant à ceux qui « croient » encore en Macron tout en étant au PS, ils traduisent par là que le PS n’est pas un parti d’opposition à Macron.

Article publié dans l’Egalité 191

Quant à la soi-disant « aile gauche », de Maurel, Lienneman et Cie, mis à part qu’elle a été de toutes les capitulations sous Hollande, elle oeuvrerait à un rapprochement avec la France insoumise notamment si le PS refuse de faire des concessions pour les prochaines élections européennes (Maurel est député européen sortant).

Pas sûr que la France insoumise ait à gagner d’un rapprochement avec ces courants, même s’il est conditionné à l’acceptation de la remise en cause de l’Union européenne, qui est une des bases de la campagne de la FI pour les prochaines élections.

Il faut toujours entretenir le débat politique public, que ce soit avec des courants du PS, avec le PCF, les Verts ou autres. Les insoumis ont tout à y gagner et la clarification sur les objectifs réels de tous les mouvements en sera aidée.

Mais il ne s’agit pas non plus de faire marcher des cadavres qui ont mené tant d’attaques contre les travailleurs et les masses populaires.

Share Button