Contre Macron, ses magouilles et sa politique, mobilisation générale!

Macron et son gouvernement s’effondrent dans les sondages, et tant mieux. A nous de saisir l’occasion pour le stopper ! Jusque là, ils ont pu appliquer leur politique en faveur des riches. Cet enchaînement de contre-réformes n’a fait qu’aggraver les inégalités, et l’économie ne s’en porte pas mieux pour autant.

Les efforts sont imposés aux jeunes, aux travailleurs, retraités… : augmentation de la CSG, gel des allocations et des retraites, privatisations, suppressions de milliers de postes dans la Fonction publique, casse de la SNCF et de l’Éducation… Et c’est avec mépris et arrogance que Macron a pris l’habitude de s’adresser à ceux qui osent discuter sa politique. Dans sa dernière « perle », au Danemark, il dit que les Français sont des « Gaulois réfractaires au changement ». Mais qu’il choisisse d’augmenter les salaires et on verra bien qui, des patrons ou des travailleurs, sont les réfractaires au changement !

Edito du journal l’Egalité 191

Le président des riches n’a plus la côte

Ce n’est pas pour rien que Macron dégringole dans les sondages. Il perd 10 points, tombant à 31% d’opinion favorable (Ifop) et 29 % (Odoxa), pire qu’Hollande à la même période. Parmi les cadres et les professions libérales, il perd même 25 points ! Les affaires Benalla et Kohler sont révélatrices des magouilles et arrangements entre copains qui caractérisent la « république irréprochable » de Macron… Ajoutons la sortie médiatisée d’Hulot La crise s’aggrave pour le gouvernement et ce n’est certainement pas fini !

Stoppons Macron !

Les résistances face aux conditions de travail insupportables et aux attaques sont déjà nombreuses. Un véritable front uni de lutte doit être construit pour lutter toutes et tous ensemble contre cette politique et y mettre un véritable coup d’arrêt. La journée de grève interprofessionnelle d’octobre et les autres luttes doivent permettre d’avancer dans cette direction.

Macron n’a pas de vrai soutien dans la société. Les « marcheurs » sont pour la plupart des moutons carriéristes, mais il n’a pas non plus en face de lui une vraie force politique de masse, capable de le menacer. Les plus grands partis sont en crise et autant le PS que LR et le FN/ RN, ils n’ont pas de vrais désaccords avec Macron.

La France insoumise est la première opposition politique à Macron. Ses batailles à l’Assemblée Nationale peuvent être utiles mais elles ne sont pas suffisantes. Après deux ans d’existence, elle doit devenir une vraie force structurée, pour être capable de contester le discours dominant de Macron, des capitalistes et de leurs médias !

Dans les villes, la rue et les lieux de travail. Il faut multiplier les débats et les activités. Si on s’organise, on peut changer les choses et la société. On peut contrer le discours des médias qui fait croire qu’on ne peut rien changer et avancer vers une force politique de masse et
de lutte, unie et démocratique, contre Macron, contre le capitalisme, pour le socialisme.

Changeons de système !

Une députée « En marche » touche 5 000 €/mois et ose se plaindre d’aller « moins souvent au restaurant ». On réalise à quel point cette clique au pouvoir vit sur notre dos, et loin de la réalité de la majorité de la population. Nous avons besoin d’un parti qui nous permette de défendre nos intérêts, qui se battra pour un gouvernement à nous, pour le socialisme ; pour gérer les choses pour la population et non la minorité d’ultra-riches.
Viens à la Gauche Révolutionnaire pour discuter et agir avec nous !

Share Button