La santé toujours attaquée!

indexAprès 6 mois, ce sont aujourd’hui 217 sites d’urgences qui sont en lutte. Le personnel a dû faire face à un déni total des problèmes structurels dans les urgences, à des situations de violences, y compris de l’État. Ces violences touchent aussi le personnel d’autres services, comme dans les EHPAD. Cette grève a finalement permis que les ARS laissent tomber quelques miettes sur certains sites, mais cela ne réglera pas le problème structurel et surtout ne va pas abroger toutes les lois destructrices du système de Santé Publique, élaborées par les précédents gouvernements. Les différents ministres du PS et de centre droite avec leurs lois, Xavier Bertrand, Bachelot, Touraine, ont contribué à la démolition du système de santé.

Paris pour les riches : un hôtel 5* à la Poste et un resto gastronomique à l’Hôtel-dieu

19318135Paris, ville d’amour, ville de révolution ? Nenni ! Paris, terrain de jeu pour les ultra-riches et le luxe ! À bas les services publics, les pauvres et les travailleurs, ouste ! On ne veut pas de vous ici ! Non contente que le prix du m² vienne d’y dépasser les 10 000 €, la mairie pro-capitaliste casse nos services publics et vend notre patrimoine. L’ancien ministère de la Défense a été en partie vendu à un groupe hôtelier de luxe qatari pour 300 millions d’euros (ça rapporte plus que de construire des logements…). La plus vieille Poste de Paris, la Poste centrale du Louvre, a elle carrément fermé ses portes pour pouvoir y construire des commerces, des bureaux, un « rooftop » super branché et un hôtel de luxe (et 17 logements ! Trop sympa !). Même en matière de Santé publique, la direction de l’AP-HP (les hôpitaux publics de Paris) et la ville de Paris font vraiment fort ! En mai dernier, ils ont signé un bail de 80 ans avec Novaxia, un promoteur immobilier privé, pour exploiter un tiers de la surface de l’Hôtel-dieu. Dans le plus vieil hôpital de Paris : des commerces ou encore un restaurant gastronomique. Vraiment, tout ce dont la population de Paris a besoin !

Pour une contre attaque dans les services publics

indexLes services publics sont dans le viseur. La loi Dussopt (dite de « transformation de la vie publique ») c’est la casse du contrat des travailleurs de la fonction publique, elle s’inscrit dans la promesse de campagne de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires. C’est la précarisation des contrats avec des CDD de 6 ans, permettant des ruptures de contrat. Ce modèle social s’étend aux trois versants de la fonction publique, jusque-là, il était utilisé seulement pour les hospitaliers.

Article publié dans l’Egalité 196

Stop au commerce de l’eau ! Nestlé surexploite l’eau dans les Vosges

vittelL’accès à l’eau est un droit humain fondamental et les luttes se multiplient dans le monde pour que cette ressource soit un bien commun. Les capitalistes exploitent et privatisent la ressource en eau, avec la complicité des gouvernements pro-capitalistes. C’est notamment le cas dans les Vosges, où Nestlé Waters surexploite et assèche la nappe phréatique de Vittel (des grès du Trias inférieur) afin de commercialiser de l’eau en bouteille (l’eau Vittel « Bonne source », exportée à l’étranger). En 2018, les associations locales (Vosges Nature Environnement…) et le collectif Eau 88 ont alerté sur le risque d’épuisement de cette nappe souterraine. Ils demandaient à l’État de réguler les prélèvements d’eau à l’origine du déficit de la nappe : chaque année, son niveau baisse de 30 cm.

Quel ennemi est Macron ?

P3_GJLaREM est un parti politique déclaré le 6 avril 2016, un parti politique tout neuf donc. Il a vite séduit, et principalement des membres de la classe moyenne haute, citadins. Ils voyaient dans ce mouvement et à travers Emmanuel Macron un parti qui ne suivait pas la ligne traditionnelle de la droite et du PS, et aurait eu des méthodes démocratiques, avec une possibilité de « réformer la France ». Au final, ses propres membres se sont plaints du manque de démocratie et du culte de personnalité dans ce parti. Quant à « réformer », il s’agit d’un véritable saccage du pays.

Turquie : 500ème jour de lutte des ouvriers de Cargill

500 jours lutte Cargill Turquie 2Cela fait maintenant 500 jours que les ouvriers de la firme américaine Cargill ont été licenciés du fait de leur activité syndicale. Malgré la décision du tribunal de leur retour à l’emploi, le patron de Cargill outrepasse la décision et ne l’applique pas. Les travailleurs refusent de se laisser faire et organisent un piquet de lutte quotidien devant l’entreprise.

Les ouvriers qui jusqu’à présent étaient à Bursa ont quitté la ville pour aller devant le siège de la filiale-mère en Turquie afin de demander l’application de leurs droits.