« Zombie tu deviendras » : un billet d’humeur d’une travailleuse de la grande cuisine

chefs-et-commis-en-cuisineNotre camarade Marie travaille dans la « grande cuisine ». Après une semaine où elle n’a pas compté ses heures (mais au moins 60h), et le patron non plus – puisque les heures supp’ payés relèvent pour l’heure du fantasme dans ce secteur, elle écrit ce billet d’humeur que nous publions ici.

Zombie tu deviendras. Non, ce n’est pas le titre d’un énième film, ni d un roman à succès. Juste le seul horizon de nombreux salariés. Comment est-ce possible d exploiter autant les travailleurs ? En fait la réponse est simple. Sans bataille et opposition, le jus continuera de sortir de vos mains pour produire, produire, produire.

Vos mains sont fatigués par tant de labeur ? Mettez de la crème !

Vos cerveaux sont épuisés par la charge de travail imposée ? Couchez-vous de bonne heure !

Votre famille s’effrite par vos absences régulières ? Ahhhh, mais c’est un métier difficile, vous comprenez bien… !

Qui n’a jamais entendu ces réponses de la bouche d’un patron avide de nos talents ? Car il en faut du talent pour tenir. Dans des conditions toujours plus difficiles.

Combien de temps chacun d’entre nous supportera ça ? Beaucoup continueront, coûte que coûte, à s’épuiser au travail pour des salaires indignes. Combien en souffrent ? Combien tombent malade, ou pire !

Il faut agir !

Rien n’a changé depuis les monarchies. Marie-Antoinette proposait de la brioche à ceux qui n’avaient pas de pain pour se nourrir. C’est avec le même dédain que Macron et sa clique nous gouvernent. « Qu’ils viennent me chercher ! » dit-il. T’en fais pas Manu, les zombies arrivent.

Agir ensemble contre le capitalisme et cette oppression salariale est impératif. La révolution ou rien.

Marie-L Duch

Share Button