Victoire de la grève au Campanile Tour Eiffel

campanile grève mars avril 2016

Le cortège des travailleuses de Campanile

Du 18 mars au 16 avril, les salariées de l’hôtel Campanile de la Tour Eiffel ont fait une grève massivement suivie (13 grévistes sur un effectif de 14) pour demander de meilleures conditions de travail, l’égalité entre toutes et l’arrêt de la sous traitance. Une grève réussie où beaucoup a été gagné !

Les grévistes ont pu multiplier les actions envers les salariés des autres hôtels du groupe (Louvre Hôtels Group, le 2ème groupe hôtelier d’Europe), aller chercher du soutien dans les manifestations contre la loi El Khomri, auxquelles les grévistes ont tous participé, et aussi en distribuant des tracts à la Nuit Debout, où leur équipe CGT a été très bien accueillie. La direction, trouvant cette grève insupportable alors que sur ce seul établissement elle se fait plus de 530.000€ de bénéfices sur le dos des salariés, a même fermé l’hôtel pour casser le piquet, le moral des grévistes et empêcher la solidarité : raté !

Les grévistes ont gagné beaucoup dans cette grève : fin de la sous traitance et l’embauche au 18 avril directement par l’entreprise des femmes de chambre et gouvernantes (avec reprise de l’ancienneté… et du coup application de l’accord collectif d’entreprise), les cadences diminuées de 25%, l’augmentation du temps de travail mensuel (toutes sont à temps partiel sauf désormais la gouvernante) et des salaires (augmentation du taux horaire de 0,30 à 1€), la mutuelle prise en charge à 70%, les frais de transport pris en charge à 100%, un début de 13ème mois… entre autres !

Les ex grévistes organisent, le mercredi 27 avril, une fête de la victoire « GRÉVISTES DEBOUT » à partir de 18 heures au 61 rue Violet dans le 15ème arrt (métro Dupleix) et seront de nouveau mobilisé(e)s en manifestation contre la loi « Travail » le 28 avril !

Par Cécile Rimboud

Share Button