Valls-Macron, Touraine, Vallaud-Belkacem, Hirsh, Rebsamen, Le Branchu… Même combat ! Stoppons la politique du PS-MEDEF !

Manifestation à Paris le 25 juin pour les salaires et contre l'austérité

Manifestation à Paris le 25 juin pour les salaires et contre l’austérité

Pacte de responsabilité, accord interprofessionnel ANI, crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) n’ont été que des aides aux grandes entreprises. Et pour quel résultat : le chômage et la pauvreté ne font qu’augmenter pendant que les bénéfices et les dividendes explosent !

Nous reproduisons ici le tract que nos militants ont distribué (voir ici en format PDF) lors des différentes manifestations pour la Santé et les salaires qui ont eu lieu le 25 juin.

La loi Macron va généraliser le travail du dimanche, limiter les indemnités de licenciement payées par les patrons et casser beaucoup des droits inscrits au Code du travail. Des milliers de suppressions de postes sont prévues à l’Hôpital, l’austérité dégrade l’éducation et les services publics et le ministre du  »chômage » Rebsamen promeut la chasse aux chômeurs. Ce gouvernement s’en prend aux travailleur-ses avec une politique libérale affichée et nous fait la leçon sur les « mérites du travail » : un comble quand on sait que Valls n’a jamais travaillé en entreprise. Le PS ne vaut pas mieux que l’ex-UMP de Sarko !

Les secteurs en lutte ne manquent pas … Pour une grève tous ensemble à la rentrée !
Même si les médias aux mains des grands groupes financiers n’en parlent pas, il y a beaucoup de luttes. Dans le commerce : lutte du Clic-P contre la loi Macron à Paris, campagne et grèves pour l’augmentation des salaires à Carrefour Market et Casino ; dans le public avec les grèves à la Poste, chez les territoriaux, dans les collèges et à l’AP-HP avec une grève nationale du 25 juin dans la Santé. Il y a aussi ces dizaines de grèves contre les licenciements et pour l’augmentation des salaires dans plein de petites entreprises.

On avait bien senti cette colère le 9 avril dernier quand des centaines de milliers de travailleurs ont fait grève tous ensemble : cela avait montré le potentiel de lutte pour stopper le gouvernement. Mais ensuite les directions syndicales n’ont plus rien proposé de sérieux alors que la colère et la révolte ne demandent qu’à se transformer en luttes.

Ce sont les travailleurs qui créent les richesses, pas les patrons et le gouvernement
Nous avons besoin d’un plan d’action pour stopper la politique du gouvernement et des capitalistes et reprendre ce qu’ils nous volent sous prétexte de la crise. Il allierait crescendo manifestations, grève tous ensemble, blocages pour créer un vrai rapport de force plutôt qu’une manifestation de temps en temps. Pour que cela réussisse il faut s’y préparer longtemps à l’avance et avoir des mots d’ordre clairs et pas des appels fourre tout. La majorité des luttes ont lieu sur l’emploi et les salaires et les conditions de travail.

  • Zéro licenciement et fermeture de site ! Non à la casse des services publics !
  • Pour des embauches à la hauteur des besoins et pour des augmentations de salaires !
  • 200 euros de plus pour tous et toutes, tout de suite et un smic à 12 euros de l’heure !

Ni Valls, ni retour de Sarko, ni Le Pen !
Le PS et ses amis, la droite qu’elle soit sauce Sarko ou Juppé, et le FN ont tous les mêmes programmes sur le fond : permettre aux grands patrons de nous exploiter toujours plus et enrichir les riches. Et ils sont tous mouillés dans d’innombrables magouilles…. Il nous faut une force qui rassemble tous ceux et celles comme vous et nous qui refusent cette société intolérante, de plus en plus injuste où on doit passer sa vie à accepter de se faire exploiter. Il faut un parti qui défende nos intérêts et aide à coordonner nos luttes. Pour cela, rien n’est à attendre d’un PS qui est désormais dans le camp des capitalistes, rien non plus d’un Sarko qui veut faire la même chose que Valls, et surtout pas de Le Pen et des politiciens carriéristes du FN. Tous n’on qu’un programme : masquer la vraie responsabilité des grands patrons et des multinationales dont la course au profit crée le chômage, la précarité et les bas salaires, et s’attaquer aux travailleurs.

Il faut s’organiser dès maintenant, pour lutter et défendre un programme qui apporte des réponses immédiates aux souffrances des travailleurs et qui montre surtout que pour sortir de la crise il faut sortir du capitalisme. C’est cela que nous proposons : refuser les plans du gouvernement, préparer une véritable journée de grève nationale contre la politique de Valls-Macron. Il faut que les travailleurs, les jeunes, les chômeurs, les retraités, hommes ou femmes, français ou pas, entrent en lutte et en résistance tous ensemble !

Contre le capitalisme et sa loi du profit et de l’exploitation, il faudra nationaliser les principaux secteurs de l’économie sous le contrôle des travailleurs pour prendre l’argent là où il est et enfin reprendre le contrôle sur nos vies et le sort de l’environnement. L’exemple grec le montre bien, les capitalistes ne laisseront pas de répit ! La lutte pour une nouvelle société débarrassée de la loi du profit est à nouveau à l’ordre du jour, une société socialiste qui permette de répondre aux besoins de tous et toutes !

Viens en discuter avec nous !
Rejoins-nous dans la lutte !

Share Button