Valls-Hollande tentent de passer la loi Travail en force, il faut riposter en masse !

1789Des millions de personnes ont montré leur opposition à la loi El Khomri sur le travail, plus de 70% de la population est contre celle-ci selon les sondages. Depuis le début de la lutte, Valls multiplie les provocations : répression et violence policières, sanctions pénales lourdes contre des jeunes ou des syndicalistes,… Valls-hollande ont dit qu’ils « iront jusqu’au bout ». Répondons tous : nous aussi ! Tract téléchargeable 

 

La bataille est loin d’être terminée

L’utilisation du 49-3 pour faire passer la loi Khomri sans même la voter, c’est une preuve de faiblesse d’un gouvernement que plus personne ne soutient. La démocratie, l’avis du peuple, c’est du baratin pour les journaux télés au service du système.

Et L’Assemblée nationale n’est qu’un mauvais théâtre rempli de politiciens carriéristes qui n’ont, pour la plupart, jamais travaillé. Ce sont ces gens là qui demandent toujours aux mêmes, aux travailleurs, aux jeunes, de faire des sacrifices pendant que les grands patrons et les super riches s’en mettent toujours plus dans les poches.

C’est pour cela qu’est faite la loi sur le «travail» : pour permettre aux groupes d’actionnaires, aux banquiers, de faire encore plus de profits en faisant travailler les salariés encore plus longtemps et pour un salaire toujours plus faible.

Amplifions la lutte

Il y a 3,5 millions de chômeurs, et les 40 premières multinationales françaises ont fait 54 milliards d’euros de profit en 2015. Il y a donc les moyens de résoudre tous les problèmes : en réduisant le temps de travail à 32 heures pour embaucher les chômeurs, en augmentant les salaires, en nationalisant les banques et tout le secteur financier sous le contrôle des travailleurs et de la population…

C’est en étant unis pour ces revendications et contre la loi El Khomri, jeunes et travailleurs, qu’on peut construire une vraie grève générale. C’est cela que craignent le gouvernement et le grand patronat. Les grèves et blocages des dockers, des routiers, des agents muncipaux… montrent la voie, tout comme les centaines de luttes en cours partout. C’est en les soutenant et en les multipliant qu’on gagnera. Car elles ont toutes un point commun : marre d’être exploité pour gagner à peine de quoi vivre.

Construire une grève générale

Ce qui fait peur à Valls et aux grands patrons, c’est la construction d’une lutte de masse tous ensemble. Il faut multiplier les Assemblées Générales dans les lycées comme dans les entreprises, sur les places comme a fait Nuit Debout, créer des comités démocratiques de lutte pour décider ensemble des actions à mener.

En développant les grèves dans les entreprises et en les soutenant, on peut avancer vers le blocage de la production et donc des profits des grandes entreprises. On tape ainsi où ça fait mal : dans la poche des riches et des actionnaires.

Les syndicats qui rejettent la loi travail doivent le dire clairement : Valls-Hollande, on n’a plus rien à discuter avec vous et nous, on appelle à construire une grève générale !

Changer cette société pourrie !

La lutte a permis de montrer qu’en fait nous sommes des millions contre ces politiques au service des riches, qu’elles viennent du PS, de la droite, ou du FN. Mais il ne s’agit pas de lutter seulement contre les pions du système, que ce soit les flics ou le gouvernement.

Il manque un outil de masse, une force politique des travailleurs et de la jeunesse capable de défendre les intérêts de l’écrasante majorité de la population contre la rapacité des super riches et les politiciens à leur service.

La lutte est loin d’être terminée. La Gauche révolutionnaire se bat pour renverser ce système injuste, contre le racisme, le sexisme, les guerres… N’hésite pas à t’organiser avec nous.

Il faudra une révolution !

Le capitalisme est un système barbare, qui provoque les guerres, réduit les enfants en esclavage à l’autre bout de la planète pour fabriquer des baskets. C’est toute la société qu’il faut changer, c’est le capitalisme qu’il faudra renverser.

Nous luttons pour le socialisme : une société démocratique, où l’économie sera organisée et planifiée par les travailleurs et la population en fonction des besoins, en mettant en propriété publique les principaux secteurs de l’économie et en finir ainsi avec l’exploitation. Nous luttons pour cela en France et dans le monde entier.

Dégageons la politique de Valls-Hollande et le capitalisme avec !

«Une idée devient une force lorsqu’elle s’empare des masses.»
Karl Marx

Share Button