Un parti révolutionnaire pour changer le monde

Dès le début du capitalisme, différents courants ont cherché à lutter contre ce système ou à en limiter les effets les plus dévastateurs. Marx et Engels, il y a 170 ans, ont expliqué la nécessité d’une révolution pour renverser le capitalisme et construire une nouvelle société : le socialisme. Le socialisme est basé sur la mise en propriété publique de l’économie et sa gestion démocratique par les travailleurs et le soutien de la population, et la planification de la production afin de satisfaire les besoins de toutes et tous en respectant la Nature. Cette société est basée sur un principe d’égalité où chacun participe à la hauteur de ses moyens et reçoit selon ses besoins. Avec la crise du capitalisme qui dure depuis plus de 12 ans, de plus en plus de jeunes et de travailleurs sont contre le capitalisme. Mais malheureusement, la plupart des partis ont abandonné la perspective de cette société comme un objectif concret. Cela complique les choses car des millions de travailleurs et de jeunes qui veulent en finir avec ce système ne savent pas trop comment faire ou quelle société construire à la place. Pourtant le besoin d’une révolution se fait sentir. Or, comme le disait Karl Marx, « une idée devient une force lorsqu’elle s’empare des masses ».

Un programme pour la révolution socialiste

Les travailleurs aujourd’hui déploient une énergie considérable à lutter. Cette énergie doit avoir un but, une direction. Car comme l’a écrit Trotsky dans son livre L’Histoire de la révolution russe : « Sans une organisation dirigeante, l’énergie des masses se dissipe comme la vapeur qui n’est pas enfermée dans un moteur à piston. Néanmoins ce qui fait tourner le moteur ce n’est ni le piston ni le moteur, mais la vapeur. ».

Notre parti, la Gauche Révolutionnaire, n’est pas encore cette « organisation dirigeante » mais c’est cela que nous voulons construire, un parti à l’image du puissant parti Bolchévik qui, en 1917, a permis de diriger la révolution des ouvriers en Russie et de renverser l’État tsariste pour construire un État ouvrier basé sur une économie planifiée. Ce type de parti – tout comme le nôtre – donne à ses membres une formation solide, basée sur l’étude des révolutions et des luttes antérieures, prend ses décisions au terme de discussions démocratiques et de débats à tous les niveaux du parti, et agit de manière unie quand il mène des campagnes et des actions. Notre parti est basé parmi la jeunesse et les travailleurs, car il n’y a que la classe des travailleurs qui soit assez puissante pour prendre les rênes de la nouvelle société socialiste, car c’est nous qui produisons tout.

Nos camarades sont impliqués eux aussi dans les luttes, participent à la grève, et discutent avec les travailleurs ou les jeunes des décisions à prendre. Notre objectif n’est pas d’aller faire les « profs de marxisme » auprès des travailleurs, mais de nous ancrer dans la classe ouvrière, d’en analyser en permanence les différents niveaux de conscience pour unifier les travailleurs et tracer les prochains pas dans la lutte, en développant un programme de revendications
(voir p.8) qui fassent le lien entre l’étape actuelle et le socialisme.

L’un de nos principaux outils pour faire cela, vous l’avez entre vos mains, c’est notre journal l’Égalité. Nos discussions collectives sont aussi des outils indispensables pour clarifier nos idées et les rendre plus précises et accessibles. Dès aujourd’hui, il est possible à quiconque de participer à la Gauche Révolutionnaire et de nous rejoindre si vous êtes d’accord avec la majorité de nos idées. N’hésitez plus !

Par Cécile Rimboud

Share Button