Un lycéen gazé devant son lycée lors d’un blocus !

Unst ouen blocus 71113 lycéen a été gazé ce matin devant son lycée lors d’un blocus. C’était le premier blocus organisé au Lycée Blanqui de St Ouen contre les expulsions de jeunes immigrés Vers 7h30 les flics ont débarqué pour démonter le blocus, en prétextant que la position des barrières était dangereuse… Ils ont gazé les lycéens présents et en ont aussi collé à terre. L’un d’entre eux a perdu connaissance et a été emmené à l’hôpital. Comme souvent, les flics font dans la dentelle quand il s’agit des quartiers populaires ! L’un deux aurait même lancé « il n’y a pas eu de mort » pour minimiser la gravité de l’incident.

Les profs ont débrayé pour protester contre cette violence policière et soutenir les lycéens dans leur droit à défendre leurs idées.

La classe politique a souvent peur des mouvements de jeunesse, car ils sont moins contrôlables et manipulables. Chaque manif lycéenne est toujours « escortée » par des cordons et des fourgons entiers de policiers et tout autant de flics en civil des renseignements généraux, et ce n’est pas pour protéger les lycéens. Il est courant qu’ils provoquent les hostilités et ensuite accusent les lycéens de les avoir agressé.

La meilleure protection est celle qu’on organise nous mêmes dans nos luttes, tout d’abord en étant le plus nombreux possible. Car les flics sont courageux, mais pas téméraires, ils hésiteront plus à attaquer un groupe nombreux et organisé.

Y’en a marre de ce mépris de la jeunesse en général et de celle des milieux populaires en particulier. Ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui construiront la société de demain en luttant pour leurs droits, et leur avenir.

Contre ce gouvernement et ses politiques anti jeunes et anti ouvrières, contre le racisme et le FN, il faut une grève totale !

Share Button