Saipol, grève pour les salaires

saipol-cgt-greve-salaireDepuis le 30 janvier, la grève touche le site Saipol de Grand-Couronne (76) où l’usine traite notamment des graines pour fabriquer huiles et bio-carburants. La grève a touché d’autres sites Saipol (groupe Avril, géant de l’agro-alimentaire) comme Sète. Les sites de Montoir-de-Bretagne et Bassens sont toujours en grève…

L’année 2018 avait été marqué par un 0 % d’augmentation de salaires (1,4 % en tout en 4 ans) au motif que l’activité connaissait un creux important. Sauf que depuis le dernier trimestre 2018, l’activité est repartie à la hausse de manière vertigineuse, faisant entrer des millions. Une partie des travailleurs, à l’appel de la CGT, a donc entamé la grève, réclamant une hausse de 7 % des salaires et une prime « gilet jaune » de 1500 euros. Scandaleusement, l’intersyndicale CFDT-UNSA-SUD s’est permis de dénoncer publiquement cette grève.

La direction, qui refusait toute discussion pendant tout le mois de février, a accepté une rencontre mais ne proposait que 1,2 %. Elle accepte finalement 1,8 % avec un minimum d’augmentation de 55 euros pour les plus bas salaires. Sans les grévistes, elle n’aurait rien donné… La lutte a payé !

Share Button