RASSEMBLONS-NOUS LE 1er MAI contre le racisme et le capitalisme !

18157026_1961533714076062_8311674615505864071_n

Manifestation contre le FN le 27 avril à Paris

Descendre dans la rue le 1er mai, c’est une alternative au second tour qui se résume à choisir entre avoir un charlatan ou une facho à la tête de l’état. Toutes ces années de disette ont servi à augmenter les fortunes des actionnaires et des milliardaires. Que ce soit Macron ou Le Pen, tous deux sont millionnaires et n’ont aucune intention de s’en prendre au capitalisme. Macron veut privatiser tous nos services publics (la santé, les transports, la sécurité sociale, Pôle emploi…) et continuer à casser le code du travail.

Tract distribué à Montélimar pour appeler à la manifestation du 1er mai. 

Les manifestations du 1er mai sont aussi l’occasion de contrer le FN qui déverse son racisme tel un poison. Son volet social n’est que poudre aux yeux car il propose d’augmenter notre niveau de vie en attaquant essentiellement les plus pauvres. Il prêche la haine et la division, en pointant les immigrés comme responsables de la crise du capitalisme. Ainsi, les grands fortunés qui sont les véritables profiteurs, peuvent continuer de vivre sur notre dos et de s’en mettre plein les poches tranquillement.

Ces politiques libérales et racistes nous pourrissent la vie depuis trop longtemps ! Nous en avons ras le bol de devoir travailler toujours plus vite, subir la pressions des chefs, avoir peur de se faire virer pour un rien, être payés au minimum et avoir un salaire qui ne sert qu’à rembourser les créanciers.

Nous retrouver le 1er mai, c’est l’occasion de discuter pour nous organiser et sortir ensemble de cette spirale infernale.

Mélenchon, avec les insoumis a foutu la frousse aux puissances de l’argent avec son programme d’amélioration de la vie des jeunes, des travailleurs avec ou sans emploi et des retraités. Il propose une redistribution des richesses en prenant l’argent là où il s’amasse : chez les gros riches ! Cela va dans le sens de ce que nous défendons à la Gauche Révolutionnaire : la lutte contre le capitalisme et pour une société socialiste démocratique où les ressources et les richesses sont contrôlées par et pour les travailleurs.

Même si JLM n’a pas gagné ces élections présidentielles, le formidable élan de la campagne devrait nous permettre de trouver une solution politique pour stopper l’austérité, la précarité et la pauvreté grandissante. Nous devons continuer à construire une gauche de combat dans cette nouvelle période, une nouvelle force politique qui rassemble toutes celles et tous ceux qui veulent se débarrasser du capitalisme.

Utilisons le 1er mai pour initier un tel rassemblement, comme un point d’appui pour rejeter les attaques du futur gouvernement pro-patronal et bloquer leur agenda de destruction de nos conditions de vie.

Viens militer avec nous pour cela !

Share Button