Pour une république catalane libre et socialiste ! Déclaration de Izquierda Revolucionaria, organisation sœur de la Gauche révolutionnaire dans l’État espagnol

IMG-20171026-WA0168Vaincre l’article 155 et la répression franquiste par la mobilisation de masse!

La déclaration d’indépendance de la République Catalane par le parlement catalan a provoqué la réaction immédiate de l’État, du gouvernement PP et de leurs alliés, Ciutadans et le PSOE.

Déclaration d’Esquerra Revolucionaria (CIO-Catalogne)

La tentative de supprimer la volonté d’un peuple qui s’est exprimé le 1er octobre, en exerçant son droit à décider, malgré la violence policière brutale, et avec une grève générale historique deux jours après, c’est la réponse d’un État héritier du franquisme et des partis qui soutiennent le régime de 78.

Les marxistes révolutionnaires, opposés à toutes formes d’oppression nationale et de classe, considèrent que la lutte pour la république catalane doit être liée à un programme politique et d’action contre les coupes budgétaires et l’austérité, qui casse avec la logique du capitalisme et avec la domination de l’oligarchie, tant espagnole comme catalane. La république catalane doit être celle du peuple, des opprimés, des jeunes et des travailleurs. Pour cette raison, nous ne pouvons pas laisser cette république et sa défense dans les mains des politiciens bourgeois du PDeCAT qui défendent les intérêts des privilégiés. La lutte pour une république qui défend les aspirations de la majorité, fait partie de la lutte pour une transformation socialiste de la société.

La classe des travailleurs doit être la force décisive dans la lutte contre la répression et pour la république catalane, et pour cela il est nécessaire de la lier avec une politique de création d’emplois de qualité avec des salaires décents, pour éliminer la précarité et les expulsions des logements, qui défend la santé et l’éducation publique. Une république qui en fini avec le sabotage économique des capitalistes catalans par la nationalisation des banques et des grandes entreprises. C’est la seule façon de conquérir la république et de la défendre, en assurant que l’énorme force de la classe ouvrière catalane se mobilise pour vaincre l’offensive répressive de l’État et du gouvernement central.

La bourgeoisie espagnole et catalane, les médias traditionnels, tous les partis issus du régime de 78, le système judiciaire, les forces de sécurité et la monarchie se sont unis pour soumettre la volonté des millions de travailleurs et jeunes de Catalogne. En utilisant la violence et la coercition de l’État pour assurer l’ordre établi, la classe dominante espagnole met aussi en danger la stabilité de leur pouvoir politique et économique.

La classe dominante espagnole et catalane regarde avec effroi la proclamation de la république catalane, pas seulement parce que c’est une rupture avec l’idée nationaliste d’une Espagne grande et libre. Ils savent que cela peut être le prélude d’une lutte encore plus intense et profonde dans l’intérêt des opprimés, contre la domination capitaliste, contre l’ordre social établi, pour une république socialiste en Catalogne, et une république socialiste fédérale, basée sur l’union libre et volontaire des peuples et des nations qui composent actuellement l’état espagnol. Une lutte qui est déjà en train de conquérir la solidarité active des masses opprimées en Europe et dans le monde entier.

Visca Catalunya lliure, republicana i socialiste !

Share Button