Pôle emploi en grève !

indexA Pôle emploi, les raisons de la colère ne manquent pas : privatisation larvée par le recours de plus en plus important à la sous-traitance privée et menace de régionalisation de l’Établissement public (premier pas d’une régionalisation des politiques de l’emploi) ; casse des métiers et en particulier celui des salariés qui calculent et versent les indemnités (suppression de près de 40 % des postes) et projet de classification au rabais ; sous-effectif récurrent et conditions de travail dégradées ; stagnation salariale depuis 2010… autant de motifs de faire grève.

L’inquiétude et la colère sont immenses comme le prouve l’Assemblée générale qui a eu lieu en Île-de-France fin janvier. Celle-ci a réuni 800 salariés et agents, ce qui est historique ! Elle présage sans doute d’une réussite de la mobilisation à venir.

L’intersyndicale CGT-FO-SNU-SUD entend créer le rapport de force face aux projets de la direction de Pôle emploi et du gouvernement en appelant les personnels à se mettre en grève à partir du 6 mars. Plusieurs centaines de salariés ont manifesté hier dans l’est de Paris. Dix-huit rassemblements étaient également organisés dans les capitales régionales.

La grève est reconduite ce mardi.  Une autre journée de mobilisation est d’ores et déjà envisagée pour le premier semestre avec une manifestation nationale à Paris.

 

Share Button