Paris, la grève à la Poste dans le 13ème continue

14542906_10154571762686542_1279048448_nDepuis le 7 septembre, trois bureaux de Poste sont en grève à Paris contre la suppression de quatre emplois. Un prochain rassemblement est organisé mardi 4 octobre à 10h devant la mairie du 13ème.

Les travailleurs des bureaux de Poste Jeanne d’Arc, Messiaen et Patay sont en grève depuis maintenant 24 jours contre la réorganisation de leurs bureaux. Ils sont en lutte avec le soutien d’une intersyndicale CGT-Sud-FO. La participation est forte avec jusqu’à 80% de grévistes ! La nouvelle réorganisation que veut appliquer la direction Paris-Sud prévoit la suppression de quatre postes et des horaires d’ouverture réduits sur les bureaux (sur Jeanne d’Arc, fermeture prévue à 19h au lieu de 19h30 actuellement). Alors que les bureaux sont déjà en sous-effectif chronique et qu’il y a recours à des intérimaires pour pallier au manque de personnel ! « Prise en charge de l’usager en cinq minutes, nous on aimerait bien, mais c’est pas possible, on n’a pas assez de monde ! », disait hier une postière gréviste.

Un collectif de soutien avec des usagers et des partis de gauche s’est mis en place et a produit une pétition qui a récolté plus de mille signatures. Jeudi 29 septembre, un rassemblement a eu lieu devant le centre commercial Italie 2 pour distribuer des tracts et faire signer des pétitions : les usagers sont extrêmement solidaires de la mobilisation des postiers car eux aussi en ont assez d’un service dégradé, et eux non plus ne veulent pas devoir aller acheter leurs timbres et chercher leurs paquets à Franprix ! Les grévistes ont aussi pu aller rencontrer leurs collègues postiers dans le reste de l’arrondissement et l’accueil a été très bon. Un préavis de grève illimité contre ces réorganisations dévastatrices a été déposé à partir du 4 octobre dans tous les bureaux de Poste du 13ème et du 5ème arrondissement.

Ces réorganisations et la suppression des emplois sont inacceptables. La Poste est la plus grosse machine à supprimer des emplois de tout le pays. En 2015 c’est 7600 emplois qui ont disparu… alors que 350 millions d’euros d’argent public (via le CICE : Crédit d’Impôt Compétitivité… Emploi !!!) ont été versés à la Poste dans le même temps… avec en plus une augmentation des tarifs de 10% sur deux ans !

La direction est sous la pression et rencontre les grévistes aujourd’hui, enfin ils commencent à reculer sur les revendications et notamment les postes. Vous pouvez continuer à soutenir la mobilisation en signant cette pétition et en venant au rassemblement organisé mardi prochain 4 octobre à 10h devant la mairie du 13ème (métro Place d’Italie).

Cécile

Share Button