Pour une lutte de masse des lycéen-ne-s

manif-renoir-1Nous sommes des lycéennes en lutte, militantes de la Gauche Révolutionnaire, une organisation qui se bat pour un service public gratuit pour tou.te.s (que se soit l’éducation, la santé, les transports etc), la fin du capitalisme et pour le socialisme, les droits des travailleur.se.s et des jeunes.
Dans un contexte de contestation de la France entière contre ce gouvernement et ses réformes (E3C, retraites, facs etc) qui visent à casser le service public, la jeunesse doit pouvoir s’organiser aux côtés des travailleur.se.s, et c’est pourquoi cette coordination est essentielle au mouvement lycéen et même global.

Contribution à la Coordination Nationale Lycéenne des 8-9 février 2020

Les éboueurs refusent de crever au boulot

indexÀ Paris et à Marseille, les personnels du Nettoiement public sont en grève contre la réforme des retraites. Éboueurs, égoutiers… ces travailleurs ont 17 ans d’espérance de vie de moins que la moyenne ! Comme ils le disent, « avec la réforme Macron, on va crever au boulot ». La grève s’est installée depuis la semaine dernière.

Retraites, Education, Santé… ils veulent tout casser! Dégageons Macron et sa politique au service des riches

La lutte héroïque des cheminots et des agents Ratp, celle de milliers de personnels de l’Education, de l’électricité, des Ports et Docks, de la Santé,… a montré la détermination des travailleuses et travailleurs à ne plus se laisser écraser par Macron.

Par centaines de milliers, nous avons démarré une lutte prolongée et qui n’est pas près de s’arrêter. La réforme de casse des retraites est symbolique d’un modèle de société, celle où des milliards d’euros sont volés aux travailleurs pour aller dans la poche des banquiers et des groupes d’actionnaires.

Il n’est pas étonnant que le patron de Black Rock, ce fonds de pension vautour qui nourrit ses actionnaires de milliards de dividendes prélevés en nous exploitant toujours plus, soit un ami de Macron. Les capitalistes ont avec lui un président pour les ultra-riches.

Un parti révolutionnaire pour changer le monde

Dès le début du capitalisme, différents courants ont cherché à lutter contre ce système ou à en limiter les effets les plus dévastateurs. Marx et Engels, il y a 170 ans, ont expliqué la nécessité d’une révolution pour renverser le capitalisme et construire une nouvelle société : le socialisme. Le socialisme est basé sur la mise en propriété publique de l’économie et sa gestion démocratique par les travailleurs et le soutien de la population, et la planification de la production afin de satisfaire les besoins de toutes et tous en respectant la Nature. Cette société est basée sur un principe d’égalité où chacun participe à la hauteur de ses moyens et reçoit selon ses besoins. Avec la crise du capitalisme qui dure depuis plus de 12 ans, de plus en plus de jeunes et de travailleurs sont contre le capitalisme. Mais malheureusement, la plupart des partis ont abandonné la perspective de cette société comme un objectif concret. Cela complique les choses car des millions de travailleurs et de jeunes qui veulent en finir avec ce système ne savent pas trop comment faire ou quelle société construire à la place. Pourtant le besoin d’une révolution se fait sentir. Or, comme le disait Karl Marx, « une idée devient une force lorsqu’elle s’empare des masses ».

Continuons la lutte pour que la Pma soit vraiment accessible à toutes

9807273La loi sur la PMA est en train d’être discutée au Sénat, trois mois après son adoption en première lecture à l’assemblée nationale (le 15/10/19). L’adoption préalable de la partie sur la PMA dans cette loi dite « bioéthique » par les députés ne s’était pas faite sans obstacles. Ce sont bien des mois, voire des années de lutte sur le sujet qui prirent forme dans ce texte. Pour le moment, exit les personnes transgenre du texte de loi alors que grâce aux députés FI, cette question avait pu figurer dans la version adoptée à l’assemblée. Quelques flous restent d’actualité.

Ce week-end: conférence nationale de la Gauche Révolutionnaire

received_173646080632852Tous les ans, les militant·e·s de la Gauche Révolutionnaire se retrouvent pour débattre, s’organiser et préparer la suite de l’activité de l’organisation, la lutte contre Macron et le capitalisme. La Conférence nationale se tient un an après le Congrès qui a eu des discussions de fond et pris une série de décisions importantes. Cette réunion est l’occasion d’en tirer les premiers bilans, de les confirmer ou non. Elle est centrale pour notre organisation, non seulement elle permet à tous les militants de se réunir pour discuter mais elle maintient un contrôle démocratique sur la politique du parti.