Quel gouvernement pour remplacer Macron?

p3 marseilleMacron et son gouvernement compte bon nombre de millionnaires et représentants du patronat pour nous mener la guerre de classe et détruire nos droits et nos conquis sociaux, et accentuer l’exploitation des travailleurs au profit des capitalistes. L’enjeu des mobilisations actuelles,des multiples luttes défensives, est de se transformer en mouvements de grève qui s’agrègent jusqu’à stopper Macron.

Nous luttons sans cesse contre des attaques mais chaque année nous sommes obligés de recommencer. De nombreux travailleurs et jeunes n’ont plus rien à défendre, ou sont pessimistes sur les chances de victoire des luttes si elles ne permettent pas un changement réel et profond de leur situation. Un des freins à une grève de masse généralisée, au delà de la division syndicale et politique, c’est le manque d’une alternative au système capitaliste et au gouvernement actuel qui n’est portée par personne.

Article publié dans l’Egalité 189

Inspirons nous de Mai 68!

P6 chienlit 2018(1)-page-001La grande grève générale de mai 68 fête son cinquantième anniversaire cette année. Cette lutte historique vit encore dans les mémoires de toute une génération et nous devons en profiter ! Elle traverse les décennies avec des photos, des chansons et des slogans cultes tels que « il est interdit d’interdire » qui résonnent encore aujourd’hui. Pour autant, alors que cette grande grève a permis d’importantes améliorations pour les jeunes et les travailleurs (au moins pour un temps), elle est bien trop rarement mise en avant. Par le blocage complet de l’économie, les travailleurs ont gagné d’importantes avancées sociales telles que la semaine de 40h ou une augmentation du SMIC de 35% !

Sncf, gagnons la bataille contre la casse du rail

L’objectif du gouvernement Macron n’est rien d’autre qu’une transformation définitive de la SNCF en entreprise commerciale juteuse pour les futurs actionnaires. Ceci signifiera assez rapidement la fin de milliers de km de lignes locales, pourtant indispensables pour des millions de personnes. Ce sera aussi la fermeture de gares, pour certaines remplacées par un simple guichet automatique. Enfin, les tarifs seront en hausse, eux qui ont déjà grimpé en flèche depuis 15 ans et font que toute une génération ne sait plus ce qu’est prendre le train. La grève des cheminots est le seul moyen de défendre correctement un service public ferroviaire, accessible à toutes et tous. Mais la lutte ne se gagnera pas sans une grève massive ni sans l’entrée en lutte d’autres secteurs en même temps que les cheminots.

Non aux frappes en Syrie!

P7 SyrieAprès les ravages du capitalisme au Viêtnam, en Libye, en Irak et dans une trentaine d’autres pays, c’est en Syrie que les impérialistes et leurs différents alliés de circonstance déversent le sang sur les terres d’innocentes victimes du capitalisme et de sa dictature du profit. Pourchassé
par les mercenaires terroristes de Daesh ou bien par les impérialistes, le peuple syrien souffre et essaye de fuir cette misère créée par leurs interventions depuis 2011 : on compte, depuis, plus de 500 000 morts et 11 millions de déplacés.

Le 7 avril, Assad aurait lancé une attaque chimique au chlore à Douma, sur des présumés ennemis politiques : des enfants, des bébés…
Pour tenter de finir d’écraser l’opposition à son régime sanguinaire. Les pays dits « avancés », riches etpuissants, où le capitalisme trône comme un roi sans foi ni loi, offre aux peuples de Syrie toutes leurs avancées techniques ! Grenades, bombes, armes chimiques, mitraillettes…

Article publié dans l’Egalité 189

Pour un front uni de lutte

P4 selectionIl est largement compris que la  politique de Macron n’est qu’une succession d’attaques contre les travailleurs et la majorité de la population. Mais une telle évidence semble parfois s’arrêter aux portes des réunions des directions des syndicats. Or, parmi les militants de base de tous les syndicats, y compris ceux dont la direction collabore ouvertement avec le gouvernement, le mécontentement est réel aussi. Cela s’est vu le 22 mars dernier, lors de la grande journée de grève des services publics où l’ensemble des fédérations a appelé à la grève, avec des manifestations significatives.

Article publié dans l’Egalité 189

Casse de la SNCF et de l’université, l’éducation, la santé… A bas le président des riches ! Toutes et tous ensemble pour stopper Macron

UNE-mai2018-page-001Le petit président des riches Emmanuel Macron a bien des soucis. Apparemment, il gouverne un peuple de réfractaires qui ne comprennent rien à sa politique et comment ses mesures sont bien pour l’économie. Il s’est même mis dans une salle de classe de maternelle pour nous expliquer comment il faisait tout bien, sur TF1 le 12 avril. Bien tenté Macron, mais personne n’est dupe. Ces « réformes » sont en réalité des contre-réformes qui nous ramènent des décennies en arrière.

La réforme de l’Impôt sur la Fortune (ISF), par exemple, a entraîné une réduction d’impôts de 5 milliards d’euros pour les plus riches. Les politiques de Macron, tout comme Sarkozy et Hollande avant lui, n’ont bien qu’un seul et unique but : permettre aux super-riches d’avoir plus, toujours plus.