Algérie, le pouvoir au peuple!

000_1ld6xu_0Nous sommes au 9e mois de manifestations pacifiques et le peuple algérien reste infatigable, uni à persister sur la voie de sa libération. Les Algériens/Algériennes continuent encore de sortir malgré l’entêtement du gouvernement à rester sur son trône. Les étudiants, les femmes, et hommes qui sortent dans la rue réclament inlassablement la liberté des détenus d’opinion injustement incarcérés pour port de drapeau culturel berbère. Des actions sont menées en justice pour arrêter cette répression totalitaire.

Contre la casse des retraites et la politique de Macron, tous et toutes en lutte et en grève le 5 décembre! Il faut une grève générale

Manifestation des travailleurs-ses de la Ratp le 13 septembre à Paris

Manifestation des travailleurs-ses de la Ratp le 13 septembre à Paris

Le monde entier, du Chili à l’Algérie, est secoué par la contestation des politiques antisociales menées par les gouvernements. Partout, la corruption et la vie de luxe des privilégiés insultent les peuples qui ne voient grandir que les inégalités et la misère. La politique de Macron s’inscrit dans ce tableau où privatisations, attaques sur les droits des travailleur-ses, baisse des salaires et hausse des prix, se sont succédées ces dernières années. La colère qui n’a cessé de s’exprimer, que ce soit dans les grèves ou dans le mouvement des gilets jaunes, est en train de grandir. Elle cherche un moyen de se transformer en action décisive, c’est-à-dire qui fasse reculer Macron, mais permette aussi d’obtenir de véritables améliorations de nos conditions de vie et de travail. Stopper Macron Sa politique nous mène à la catastrophe sociale, écologique, et humaine. Dans un pays aussi développé que le nôtre, 9,1 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté.

Labos Eurofins : 18 emplois condamnés !

Les élus cgt de Alpha

Les élus cgt de Alpa

Mercredi 16 octobre a été annoncée la liquidation d’une filiale des laboratoires Eurofins de Rouen. Autrefois municipal, donc public, ce laboratoire a été privatisé et vendu à la société Alpa, puis racheté par le groupe pharmaceutique Eurofins qui n’a jamais caché son but : tirer un maximum de profit avant de simplement fermer le labo. C’est cette filiale qui était chargée de réaliser une étude scientifique suite à la pollution par l’incendie de l’usine Lubrizol, mais les échantillons à analyser sont envoyés dans divers endroits d’Europe.

Liban : mobilisation historique pour la chute du gouvernement

Manifestation à Beyrouth le 18 octobre

Manifestation à Beyrouth le 18 octobre

Depuis le 17 octobre, le Liban est sujet à une mobilisation historique. Face aux dernières taxes annoncés et notamment l’impôt de 6 dollars par mois pour passer des appels via Whatsapp, le peuple a dit non, et s’est mobilisé dans tout le pays. Des centaines de milliers de manifestants ont pris les rues de Beyrouth.

Cette taxe est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, dans un pays où les riches sont exonérés de taxes, le peuple arrive à peine à accéder à un service public primaire de qualité (eau, électricité). Le taux de chômage est au plus haut, et la dette extérieure a explosé. Pourtant, quand il s’agit de produire des milliardaires, le Liban bat des records avec 7 milliardaires pour 6 millions d’habitants.

Divergence dans notre internationale, le CIO

indexNotre internationale a connu, depuis novembre 2018, d’intenses débats qui ont révélé de profondes divergences. Cela a rapidement conduit le Secrétariat International (SI) à créer une fraction (nommée « En défense d’un CIO trotskiste basé sur la classe ouvrière »), c’est à dire un regroupement de militant-e-s sur la base d’un texte programmatique complet. Le but était que la discussion ait lieu sur ce programme et permette d’établir les points d’accord ou de désaccord.

De manière assez surprenante, les directions de plusieurs sections (Irlande, Belgique, USA, Suède etc.) ont traité avec mépris cette démarche, commençant par nier l’importance des divergences, reprochant le fait même de s’être mis en fraction (pourtant droit démocratique fondamental d’une organisation marxiste), et concentrant leurs attaques contre la direction internationale sur l’argument qu’elle ne serait « plus adaptée » à la nouvelle situation.

Municipales 2020 s’opposer à Macron, à LREM et à leur politique

P1 mini décidons

Le 6 septembre à Paris a été lancée la campagne « Décidons nous-mêmes ». Cette campagne aura nu véritable impact si elle permet aux travailleurs de se mobiliser autour d’un programme qui s’oppose à la politique des LR-En Marche-PS

Les habitants ont un droit démocratique très réduit en votant seulement tous les 6 ans pour les élections municipales ou communales. Souvent, c’est une Métropole tentaculaire, avec des responsables qui ne sont même pas élus, qui imposent à tout le monde leurs volontés. Pourtant, c’est d’abord dans la commune où nous vivons qu’il faudrait pouvoir décider pour nos services publics et l’aménagement. Et c’est localement qu’on voit d’abord les dégâts de leur politique. Ces six dernières années, c’est par dizaines que des Postes, des guichets du Trésor public, des écoles, des hôpitaux ont fermé dans de nombreuses communes.

C’était le cas sous Sarkozy, puis le PS avec Hollande a renforcé ce dépeçage des services publics locaux, et LaREM poursuit cette destruction. Les grandes villes, dirigées par des maires PS ou des Républicains, se transforment toutes sur le même modèle : des centre villes aseptisés, bétonnés, dont on a éloigné les classes populaires avec le coût des loyers, et des nouveaux quartiers soi-disant « éco » inaccessibles à la majorité des habitants. Et les petites communes rurales ou populaires sont les oubliées.