Pour les emplois, les salaires et les retraites : Tous en grève et manif le 10 septembre !

Affiche de Mai 68

Affiche de Mai 68

Un an et demi de Hollande et Ayrault, et on cherche encore le changement par rapport à Sarkozy. Ils nous abreuvent des mêmes phrases sur la fin de la crise qui serait pour demain ou le recul du chômage. En réalité, non seulement cela ne s’est pas arrangé mais c’est même pire.

 Hausse du chômage et fermetures d’entreprises.

Peugeot, Arcelor, Petroplus… demain Goodyear, Kem One etc. ?… La liste est longue de ces très grosses entreprises qui brassent des dizaines de milliards mais qui ferment des sites industriels, sans parler des licenciements et suppressions d’emplois (Renault, Air France…). Alors qu’il pouvait nationaliser certaines entreprises, Hollande n’a rien fait. Dans les services publics, les coupes budgétaires continuent, avec la dégradation des conditions de travail qui va avec et les suppressions d’emplois : santé, services municipaux…Et tout ca, sans parler de la hausse du prix de l’électricité et de la nourriture.

 Réforme des retraites Sarkozy-Fillon-Hollande ?

2 années de plus, c’est ce que devront travailler ceux nés après 1973. 43 annuités pour toucher une retraite, vu le taux de chômage notamment des jeunes, c’est la retraite à 68 ans dans les faits ! Et pour financer, retraités et cotisations sociales mis à contribution, et des entreprises qui se font promettre des déductions fiscales en échange d’une hausse très légère de leur contribution. Rien qui touche à leurs dizaines de milliards de profits ! Pourtant, le déficit des retraites, c’est 20 milliards prévus en 2020. La fortune de Bettencourt, propriétaire de L’Oréal suffirait à elle seule à combler ce déficit organisé. Une seule personne qui a accumulé une telle richesse sur le dos des travailleurs. Quant aux aides aux entreprises, c’est 200 milliards, largement de quoi régler tous les «déficits» et même créer des dizaines de milliers d’emploi. Voilà ce que ferait un vrai gouvernement de gauche au service de la population, des travailleurs et des jeunes.

 Il faut une opposition de gauche à Hollande-Ayrault

Le Ps et les Verts ne sont pas dans notre camp même si on peut trouver qu’ils sont moins pires que l’UMP. Ce qu’il faut, c’est une véritable opposition de gauche, qui combatte cette politique et ne se contente pas d’espérer infléchir la politique du PS. Le FdG de Melenchon aurait déjà pu lancer la construction d’une telle opposition au lieu de se déchirer sur leurs tactiques aux élections municipales. Il faut une vraie opposition de gauche qui défende un emploi pour tous en prenant sur les riches, qui refuse les politiques d’austérité et appelle à la lutte contre les mesures d’Ayrault-Hollande.

Le 10 septembre, tous en manif, tous en grève !

Afficher Préparation du 10 septembre 2013, CGT sur une carte plus grande

Le 10 septembre, il y a une journée d’action et de grèves pour l’emploi, les salaires et la défense des retraites. Quelque soit notre secteur ou l’attaque qu’on combat, utilisons cette journée ! Elle doit être un point d’appui pour tous ceux et celles qui veulent résister, aller dans le sens de construire une véritable lutte d’ensemble et défendre le projet d’une véritable opposition de gauche à ce gouvernement. Au delà, il nous faut une riposte pour cesser de subir les sales coups du gouvernement et des patrons. Les directions syndicales devraient appeler à une véritable journée de grève durant laquelle tous et toutes, jeunes, travailleurs, chômeurs, retraités, nous organiserions le blocage de l’économie, une grève totale à laquelle chacun saurait pourquoi il participe.

Hollande ou Sarkozy, les capitalistes ont tous les moyens pour continuer de nous faire payer la crise et exploiter davantage de travailleurs et de jeunes. Ça suffit !

– Pour de vrais emplois avec de vrais salaires !

– Non à la poursuite de la casse des retraites !

– Non aux fermetures de sites et aux plans sociaux : zéro licenciement !

– Nationalisation des grandes entreprises qui licencient sous la gestion et le contrôle des travailleurs et de la population

C’est en luttant tous ensemble autour de telles revendications qu’on s’en prendra vraiment aux racines des problèmes : les profits d’une poignée de capitalistes faits sur le travail de la majorité de la population et qu’on pourra construire une société débarrassée de l’exploitation, une société véritablement socialiste. N’hésitez pas à nous contacter pour des questions ou pour discuter.

Version PDF

www.gaucherevolutionnaire.fr/ email : grcontact@hotmail.com

Share Button