Nous voulons être nous-mêmes! Stop à l’homophobie et aux discriminations!

P8 Pride 2017Juin 2018 a été un « mois des fiertés » (Pride Month) dans de nombreux pays. Des droits nouveaux sont gagnés comme celui de se marier. Cependant, des actes et des décisions politiques montrent des régressions. Revendiquer est toujours d’actualité. En France aussi, les prides peuvent jouer un rôle essentiel pour dénoncer et mobiliser bien au-delà des associations LGBT et se battre pour obtenir l’égalité des droits complète pour tous et toutes !

La poudre de perlimpinpin

Macron peut se fait prendre en photo pour la fête de la musique à l’Elysée avec Kiddy Smile arborant un t-shirt « fils d’immigrés, noir et pédé », les actes de Macron président parlent autrement depuis un an. Les promesses électorales de Macron sur les droits LGBT n’ont clairement pas été tenues. Le changement d’état-civil est encore très difficile, les agressions homophobes restent nombreuses… Au quotidien la vie de nombreux LGBT est très délicate.

Article publié dans l’Egalité 190

Le gouvernement, qui prétend défendre les droits de l’Homme, n’a apporté aucun soutien aux LGBT étrangers qui demandent l’asile en France car ils sont persécutés dans leur pays. Au contraire, il les expulse chez leurs bourreaux ! Sans parler du discours de Macron fait à la conférence des évêques sur la famille qui drague les réactionnaires ultras conservateurs …

Se battre pour les droits des LGBT : Un combat de toutes et tous!

Dans la société de plus en plus de gens sont favorables à des droits égaux pour toutes et tous, quel que soit son genre ou son orientation sexuelle. Des luttes importantes ont arraché le droit au mariage pour les homosexuels dans de nombreux pays comme l’Irlande pourtant culturellement très catholique. L’Organisation Mondiale de la Santé a récemment retiré la transidentité de la liste des maladies mentales.

Mais les droits concrets pour les LGBT ne suivent pas et la politique d’austérité des gouvernements justifie toujours plus en plus de restrictions. Comment expliquer le maintien de l’interdiction aux homosexuels de donner leur sang alors qu’ils peuvent donner leurs organes !?

L’adoption pour les couples homoparentaux est un chemin deux fois plus difficile que pour les couples hétéros. Et les comportements de certains fonctionnaires zélés comme en Seine-Maritime qui attribuent aux homos les enfants dits « atypiques » montrent encore le chemin à parcourir vers la pleine égalité pour les homos et pour les enfants en situation de handicap ! L’accueil des mineurs homosexuels en rupture familiale est sévèrement impacté. Sans parler des subventions toujours plus faibles aux associations.

Ce sont les mêmes politiques qui attaquent les homos, les femmes, les jeunes et les plus démunis dans la société. Le combat pour l’égalité des droits n’est pas un combat isolé des seuls LGBT, mais c’est un combat qui concerne l’ensemble des jeunes et des travailleurs et leurs organisations politiques et syndicales.

P8 Pride 2C’est la société capitaliste le problème!

Macron construit et renforce une société inégalitaire par nature. Elle limite les droits démocratiques, dont les droits des LGBT. Le capitalisme met les individus dans des cases. Selon eux, on doit être normés moralement et socialement selon le modèle dominant de la famille « classique ». Ils laissent les plus marginaux, considérés comme « atypiques » à l’écart se voyant refuser des droits simples. Par contre, tout est bon pour faire des profits, les pubs s’adressant aux homos, ça ne les gêne pas. Pire, la grossesse par autrui devient un autre moyen de faire du fric en louant le ventre de femmes souvent pauvres à des couples homosexuels qui voudraient un enfant ! La marchandisation du corps n’est pas une réponse aux freins énormes mis aux homos pour adopter. Seule la lutte tous ensemble permettra d’obtenir enfin une égalité des droits pour toutes et tous.

Dans de nombreux pays, une conscience se développe contre le système capitaliste qui produit toujours plus de discriminations. La recherche du profit est la base de la société capitaliste. Nos droits s’arrêtent là où leurs profits risquent d’être menacés. Le capitalisme ne permet pas l’épanouissement de l’humain. Pour tenir, le système repose sur la division de la majorité pour qu’une minorité de très riches puissent l’être encore plus. Leur modèle social est archaïque. Il a comme fondement la domination et un contrôle des corps par la société. Les gouvernements n’ont pas à porter de jugement sur notre choix de genre ou notre sexualité. Battons-nous pour être réellement libres, pour une société réellement tolérante, sans exploitation, une société socialiste !

La Gauche révolutionnaire est pour les pleins droits de « citoyenneté » pour les LGBT (embauche, location immobilière, choix d’études ou de secteur de travail). Dès maintenant, nous exigeons des moyens pour les services publics et les associations, la fin de l’interdiction de donner son sang quand on est homo, le droit de changer plus facilement d’état civil et le droit à la Procréation Médicalement Assistée pour toutes les femmes qui le souhaitent.

Lucie et Leïla

Share Button