Nous avons besoin d’un mouvement d’ensemble pour bloquer les plans de Macron

Manif Paris 22 mars

Manifestation du 22 mars 2018 à Paris

Macron est de plus en plus contesté. Sa politique n’a le soutien de personne sauf dans les médias où les journalistes serviteurs du système passent en boucle leurs discours contre les « méchants grévistes ». Mais il n’y a plus qu’eux, le vent a tourné grâce à la grève des cheminots, à la lutte des étduiant-e-s, à la résistance de Notre dame des Landes. Et les grèves comme celles des travailleurs de Carrefour, des maisons de retraites, des hôpitaux, montrent que c’est par millions que nous n’allons plus nous laisser faire. Il faut maintenant que nous unifions toutes nos luttes !

Il est bien clair pour une majorité de la population que Macron n’est que le président des ultra-riches, à qui il a fait des milliards de cadeaux en baisse d’impôt. Sa politique vise à réserver les droits, les richesses, de la société, à une minorité ultra-privilégiée.

La sélection à l’Université, la privatisation de la SNCF, la suppression programmée de 120 000 postes dans les services publics… vont dans le même sens que la loi « travail » II passée en novembre dernier et qui favorise encore plus les licenciements et les baisses de salaire. A chaque fois, ce sont les travailleurs, les jeunes, les milieux populaires qui voient leurs droits attaqués. Pendant ce temps, la 1ère fortune de France, B, Arnault, continue de s’enrichir : + 30 milliards en 2017, 700€ par seconde, mais ses impôts ont été baissés…

La révolte doit s’amplifier

A l’opposé de ces profiteurs, les cheminots défendent le service public pour tous, les étudiants défendent l’Université pour tous, les hospitaliers défendent la santé accessible à toute la population. Les grèves et les blocages sont des luttes pour défendre les droits de toutes et tous. Elles sont l’opposé complet de la société réservée à une minorité que veulent Macron et ses amis.

On n’en veut pas de la société à la Macron, avec sa dictature de l’exploitation et du profit pour le bénéfice d’une petite minorité. Une société où des enfants dorment dans la rue, où des migrants qui fuient la misère et la guerre sont traités comme du bétail, où les maisons de retraites ne reçoivent aucun moyen. Une société qui ne donne aucun avenir aux jeunes et qui laissent les anciens dans la misère n’est pas acceptable.

Une révolte de masse est possible, préparons-la !

La grève des cheminots et la lutte des étudiants ont besoin du renfort de tous les travailleurs, et de toute la jeunesse. L’objectif commun c’est de faire plier Macron, de stopper ses attaques. Une véritable journée de grève toutes et tous ensemble, disant clairement que si le gouvernement ne recule pas, on continuera, c’est ce qu’il faut. C’est cela que nos syndicats, nos assemblées générales, devraient discuter.

Un véritable mouvement de révolte, comme en mai 68, une majorité de la jeunesse et des travailleurs le souhaitent, et c’est cela que craignent Macron et ses amis capitalistes.

La gauche révolutionnaire construit activement les luttes, contacte-nous si toi aussi tu veux agir avec nous.

Nous refusons ce monde d’exploitation et d’injustice, de guerre et de destruction de la nature. Le capitalisme exploite les travailleurs, prive la jeunesse d’un véritable avenir, encourage le sexisme et le racisme pour nous diviser et nous opprimer. Nous luttons pour changer cette société, en finir avec le capitalisme et construire une société juste et fraternelle : le socialisme.

Télécharger ce tract

Share Button