Macron veut casser l’éducation et l’avenir de la jeunesse. Mobilisons nous ce jeudi 1 février

banderole-manifestation-rouen-1024x683Jeudi 25 janvier, des centaines de lycéens ont manifesté à Rouen contre les suppressions de postes de profs et pour dénoncer la mise en place de la sélection à l’entrée de l’Université. De plus en plus de syndicats et organisations (syndicats de profs, d’étudiants, de l’Université) s’opposent à cette casse de l’Education. Montrons qu’on ne laissera pas Macron pourrir notre avenir ! tract téléchargeable ici

La suppression de 54 postes de profs est programmée dans les lycées de Paris et petite couronne par exemple. Résultat : des classes en moins, des options qui disparaissent, des Bac Pro menacés, et des classes encore plus surchargées.

La sélection à l’université va viser des milliers de lycéens. Jusqu’à maintenant, on pouvait accéder à l’Université dès qu’on avait le Bac même si le système était mal fait. Là, il y a avis du conseil de classe, avis de l’Université et on doit formuler des voeux sans préférence. Et même écrire des lettres de motivation ! On ne va plus décider de nos études.

Et les Universités pourront refuser des bacheliers, sélectionnés selon le type de Bac, le lycée d’origine,… Alors que les Universités sont publiques, financées par les impôts de tous, certaines vont désormais être réservées à une minorité privilégiée. La population paye mais seuls les riches en profitent. C’est un résumé de toute la politique de Macron.

L’université doit être ouverte à toutes et tous

Refusons le tri sélectif à la sauce Macron : le problème ce n’est pas les étudiants ou les lycéens, mais le manque de moyens qui sont donnés à l’Education alors que dans le même temps ce sont des milliards qui sont donnés aux super riches et aux grandes entreprises.

La loi n’a même pas encore été adoptée à l’assemblée nationale. Macron essaye de faire passer la sélection en force. Rien n’est joué, bien au contraire. Si nous descendons par milliers dans la rue, tous ensemble, lycéens, étudiants et personnels de l’Education, on peut stopper cette politique qui vise à casser l’Education, à supprimer des moyens, et à réserver les études à une minorité.

MANIFESTATION ET GRÈVE
DANS L’ÉDUCATION
JEUDI 1ER FÉVRIER,
14H JUSSIEU

Le gouvernement Macron ne connaît que la loi du profit pour une minorité de riches alors que des millions de personnes galèrent pour survivre. C’est tout ce système qui est à changer : le capitalisme, c’est la dictature du profit et de l’exploitation, et la destruction de l’environnement. On peut changer ça en construisant un mouvement de masse des jeunes et des travailleurs, toutes et tous ensemble !

C’EST POUR CELA QUE LUTTE LA
GAUCHE RÉVOLUTIONNAIRE, CONTRE
MACRON ET LE CAPITALISME, POUR
UNE SOCIÉTÉ DÉMOCRATIQUE ET ÉGALITAIRE,
LE SOCIALISME

Share Button