Loi de transition énergetique: retour aux coupures d’eau?

sego

Segolène Royal ministre de l’écologie

Et pschitt, ni vu ni connu, une des seules mesures bienvenues du mandat de Hollande a failli disparaître fin février. En avril 2013 a en effet été votée une loi pour interdire les coupures d’eau à ceux qui n’avaient pas payé leurs factures, en fait une extension de la trêve hivernale pendant laquelle les coupures d’eau et d’électricité sont interdites.

Aujourd’hui il s’agit d’un amendement à la loi sur la « transition énergétique » (voir notre article) présenté par le sénateur-maire de droite Christian Cambon, le grand ami (ô surprise) des patrons des multinationales de l’eau et notamment de Veolia en sa « qualité » de vice-président du Syndicat des Eaux d’Île-de-France.

Elle part décidément très bien cette loi. Hollande a beau jeu de faire le tour des Philippines pour parler d’environnement, cet amendement a été soutenu par sa propre ministre de « l’écologie » Ségolène Royal, qui a déclaré le 2 mars que « le retour aux coupures sera[it] autorisé », avant un soudain volte-face le lendemain, comme quoi « après expertise » l’amendement en question serait supprimé… !? Beau coup de comm’ de Ségo, avait-elle besoin d’une « expertise » pour se dire que couper l’eau aux gens c’était les priver d’un besoin vital ?

L’écologie se limitera donc, sous ce gouvernement, comme on l’a déjà vu avec la hausse du gazole pour les particuliers et la mesure qui prévoyait à l’origine d’en exonérer le patronat routier, à ce que ce soient les travailleurs ordinaires et les pauvres qui paient pour que les Suez, les Bouygues et les Vivendi puissent se faire du fric sur notre dos et engraisser leurs actionnaires ! Si c’est ça la « transition énergétique », non merci !

Suez, Veolia… : bas les pattes de l’eau ! Pas de profit sur l’énergie !

Par Cécile

Share Button