Liban : mobilisation historique pour la chute du gouvernement

Manifestation à Beyrouth le 18 octobre

Manifestation à Beyrouth le 18 octobre

Depuis le 17 octobre, le Liban est sujet à une mobilisation historique. Face aux dernières taxes annoncés et notamment l’impôt de 6 dollars par mois pour passer des appels via Whatsapp, le peuple a dit non, et s’est mobilisé dans tout le pays. Des centaines de milliers de manifestants ont pris les rues de Beyrouth.

Cette taxe est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, dans un pays où les riches sont exonérés de taxes, le peuple arrive à peine à accéder à un service public primaire de qualité (eau, électricité). Le taux de chômage est au plus haut, et la dette extérieure a explosé. Pourtant, quand il s’agit de produire des milliardaires, le Liban bat des records avec 7 milliardaires pour 6 millions d’habitants.

Face à la masse de manifestants, le gouvernement a très rapidement reculé en annonçant l’annulation de l’imposition de nouvelles taxes. Cela démontre que même la religion politique ne suffit plus au gouvernement pour se maintenir.

Par ailleurs, le Hezbollah qui soutenait la mobilisation dans ses débuts lorsque le gouvernement n’était pas en danger, a pris peur et œuvre maintenant pour discréditer et intimider les manifestants qui demandent la démission du gouvernement. Malgré tout, les manifestations ne s’arrêtent pas et invitent toute la population, toutes les couches, à se joindre à eux afin de dégager le pouvoir en place.

Par Dilan

Share Button